Recrutement en restauration, le défi de l’été pour les employeurs

recrutement restauration

Heureux de pouvoir se retrouver autour d’un bon repas, les Français, toujours friands de terrasse ensoleillées et de gastronomie, ont pris d’assaut les restaurants dès leur réouverture. Après une année difficile et 7 mois de fermeture, les établissements sont à nouveau autorisés à accueillir du public, d’abord en terrasse depuis le 19 mai 2021, puis en salle depuis le 9 juin 2021 en respectant une jauge de 50%. Enfin, la levée des restriction en février 2022 a permis aux restaurants, bars et discothèques de retrouver une activité « d’avant crise sanitaire », ou presque. Hélas, le secteur de l’hôtellerie et de la restauration peine à trouver la main d’œuvre nécessaire pour accueillir les clients. Mais heureusement, nous avons la solution  !

Recherche serveurs désespérément….

100 000 emplois sont actuellement à pourvoir dans le secteur de la restauration. Après avoir eu recours à l’activité partielle et contraints à la vente à emporter depuis plusieurs mois, les professionnels de la restauration, heureux de pouvoir à nouveau accueillir les gourmands en salle, sont confrontés à une véritable pénurie de personnel. D’après Thierry Grégoire, président de l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie Saisonniers, le recrutement en restauration s’élève chaque année à près de 300 000 saisonniers. Un besoin encore plus important depuis la réouverture des établissements cet été !

Recruter des employés qualifiés ou le casse-tête des restaurateurs

Depuis la crise sanitaire et face à la fermeture des établissements, de nombreux professionnels du secteur ont décidé de changer de voie professionnelle en quittant la restauration. Si la grande majorité ses salariés étaient en chômage partiel, certains ont rendu leur tablier avant même la réouverture pour se réorienter vers des métiers porteurs dans le BTP ou l’industrie par exemple. Sur 612 000 salariés en CDI, 110 000 sont désormais aux abonnés absents alors que les clients investissent à nouveau les terrasses…

Les restaurateurs doivent alors se tourner vers du personnel moins qualifié comme des étudiants ou des saisonniers débutants. Le recrutement en restauration, déjà en crise avant la pandémie de la Covid-19, peine toujours à trouver de nouveaux salariés. Les hôteliers craignent d’ailleurs que la situation ne se dégrade à la rentrée, lorsque les saisonniers étudiants retourneront sur les bancs des universités.

Les spécificités du recrutement en restauration

De nombreux facteurs entrent en jeu concernant le manque de main-d’œuvre dans les hôtels et restaurants.

D’une part, le recrutement en restauration est différent de celui des autres secteurs d’activité. Certains postes comme celui de serveur peuvent être, à tort, considérés comme des métiers ne nécessitant que peu de compétences. Les recruteurs doivent alors sélectionner les candidats avec soin afin de choisir des professionnels présentant de réelles compétences pour le poste, des références pertinentes et des qualifications. L’emploi d’étudiants ou de personnes non qualifiées entraîne un “turn-over” plus important et donc, un processus de recrutement plus fréquent afin de compléter les équipes. De plus, l’activité des restaurateurs est liée à la saisonnalité, avec un besoin de salariés supplémentaires pendant de brèves périodes comme la saison estivale ou les vacances de fin d’année.

D’autre part, le processus de recrutement dans l’hôtellerie est souvent effectué par cooptation et réseau professionnel. Les profils qualifiés en recherche d’un nouveau poste ou d’un nouvel établissement sont en général recommandés par leurs pairs. Il est donc difficile de trouver de nouveaux talents en dehors du cercle professionnel déjà connu et identifié. Dans ce cas, la publication d’une offre d’emploi en ligne constitue solution pour les recruteurs. En effet, un site d’emploi permet de publier une annonce auprès d’une large audience et de recevoir rapidement des candidatures. Mais pour être sûrs de disposer d’une équipe au complet pour accueillir leurs clients, de plus en plus de restaurateurs font appel aux agences d’intérim spécialisées pour trouver du personnel qualifié.

Comment recruter plus facilement en restauration ?

Selon l’enquête “Besoins en main-d’œuvre » de Pôle emploi publiée le 4 mai 2021, 41% des projets de recrutement en restauration et hôtellerie sont jugés difficiles par les recruteurs. D’après les professionnels du secteur, une digitalisation du recrutement via des offres d’emploi en ligne pourrait favoriser les embauches en restauration. Il s’agit de simplifier la mise en relation entre demandeurs d’emploi et chefs d’entreprise afin de pallier le manque de main d’œuvre dans les établissements.

Top 5 des métiers en nombre de projets de recrutement

  • Viticulteurs arboriculteurs
  • Agents d’entretien
  • Serveurs de café et restaurant
  • Aides de cuisine et employés polyvalents de la restauration
  • Agriculteurs

Moins de candidats mais plus de clients !

Les restaurateurs et hôteliers ont vécu une année 2020 difficile avec une baisse moyenne de 38% de leur chiffre d’affaires. Heureusement, une étude de NPD Groupe montre l’attachement que les Français portent à ce secteur. En effet, manger au restaurant est la deuxième activité qui a le plus manqué aux Français pendant la crise sanitaire après les voyages. Le besoin de renouer avec la bonne chair et la convivialité permettra aux restaurateurs de ne pas manquer de clients, bien au contraire ! Pendant l’été, les hôteliers attendent une arrivée massive de touristes, à nouveau autorisés à voyager et qui ne manqueront pas de profiter de nos spécialités françaises. Avec la fin du pass sanitaire, les restaurants pourront proposer un second service et donc doubler le nombre de clients par soir. Encore faut-il être staffé…

Le gouvernement se mobilise pour le recrutement en restauration

Le ministère du Travail se mobilise aux côtés des entreprises de l’hébergement et de la restauration pour promouvoir leurs métiers et les aider à recruter. Afin de les accompagner dans leur retour au travail après des mois d’inactivité, le gouvernement a mis en place des formations adaptées de 3 à 5 jours. Serveurs, commis, chefs de cuisine et barmen pourront retrouver leurs réflexes et parfaire leurs gestes professionnels afin d’être à nouveau prêts pour la saison estivale. Les formations permettent également de connaître les nouveaux protocoles sanitaires, d’aider les managers à organiser leurs équipes, et d’accompagner les salariés dans les évolutions liées à la crise (mettre en place la vente à emporter ou en livraison par exemple).

Hôtellerie et restauration, un secteur majeur pour l’économie française

La filière hôtelière tient une place majeure dans l’économie française tant en termes d’emplois que de création de richesse. Elle contribue également au rayonnement de la culture et de “l’art de vivre à la française”. Les entreprises du secteur ont su montrer leur agilité face à la crise sanitaire en réinventant diverses façons d’exercer leurs talents. De nouvelles pratiques ont vu le jour comme le clic & collect, la vente à emporter et la démocratisation des livraisons à domicile ou en entreprise. En France, le secteur de l’hôtellerie-restauration représente plus de 150 000 établissements et 963 000 salariés !

Restaurateurs : quelles solutions pour recruter facilement ?

Les restaurateurs en recherche de candidats doivent opter pour la meilleure façon de trouver de nouveaux collaborateurs tout en se concentrant sur leur cœur de métier. Les agences d’intérim spécialisées du Groupe LIP aident les professionnels de l’hôtellerie et restauration à recruter en cette période de crise en mettant à leur disposition les compétences de nos experts de l’emploi. Nos chargés d’affaires connaissent parfaitement votre domaine d’activité et ses contraintes et vous permettent de trouver des professionnels qualifiés dans les moindres délais. Vous n’aurez plus qu’à choisir un nouveau membre pour votre brigade et régaler vos clients. Chaud devant !

Retour haut de page