Jessica, responsable de l’agence d’intérim à La Rochelle, nous confie ses projets

agence d'intérim à la rochelle

Nous avons rendez-vous avec Jessica, responsable de l’agence d’intérim à La Rochelle depuis dix ans. Selon ses propres mots, “elle a le travail temporaire en intraveineuse !”. De quoi nous donner envie d’en savoir plus sur son parcours, son quotidien et ses objectifs pour son agence et son équipe !

Inscription intérimaire

Qui es-tu ? 🙂

Je m’appelle Jessica, j’ai 45 ans et j’ai commencé par des études en psychologie du travail et ergonomie. Après l’obtention de mon diplôme en 2001, j’ai ouvert mon cabinet de recrutement et audit à La Rochelle avec un associé. A l’époque j’étais consultante RH et je m’occupais de la partie recrutement, bilan de carrière, outplacement et bilan de compétences. Après dix ans, mon associé est parti à la retraite. Il m’a proposé de continuer l’aventure mais j’en ai profité pour aller explorer un autre volet de la GRH.

A 35 ans, j’ai repris mes études avec un master RH avec des cours à distance le soir et en présentiel le samedi. Ce que j’aime tant dans les RH, c’est le côté technique donc j’ai passé mon diplôme en candidat libre avec deux modules sur le droit du travail et la gestion de paie. J’ai revendu le cabinet à une plus grosse structure, j’ai assuré la passation durant un an et je me suis retirée. En parallèle, j’ai rencontré Christophe Ducreau, dirigeant de la société Agentis. Il m’a parlé de son projet d’ouvrir une agence d’intérim à La Rochelle et m’a proposé d’en être la responsable.

Postulez sur notre site emploi

LIP Safari

Qu’est-ce qui t’a plu dans le challenge d’ouvrir une agence ?

Dans mes études, j’avais beaucoup aimé la partie ergonomie et recrutement. Je n’avais jamais fait d’intérim, c’était un univers inconnu pour moi mais quand j’avais mon propre cabinet, j’étais en contact avec les agences d’intérim de ma ville. Ce qui m’a plu dans le challenge, c’était de tout gérer : le recrutement, la paie, la gestion du personnel, le développement commercial et la gestion de l’agence au quotidien.

Et voilà, cela fera dix ans en septembre 2022 que je suis responsable de l’agence d’intérim à La Rochelle. A l’époque nous étions deux salariés permanents, aujourd’hui nous sommes une équipe de quatre personnes. Il y a Marine, assistante de recrutement, Sandrine, assistante de recrutement et de gestion, et Raphaël, commercial dans le BTP.

Quels sont tes projets et objectifs professionnels pour cette agence ?

Être 300 au planning bien sûr ! (Rires) Mon équipe et moi allons continuer à développer l’agence en nous focalisant sur les secteurs du BTP et du transport. Mon collègue Raphaël s’occupe de démarcher les TPE et PME du bâtiment tandis que moi, j’ai une affinité particulière pour le milieu du transport. J’aimerais aussi qu’on se fasse une place dans le secteur de l’industrie agro-alimentaire. Si nous arrivons à constituer un vivier de candidats dans ce domaine, ce serait vraiment top ! Toute mon équipe (Marine, Sandrine et Raphaël) est mobilisée et déploie toute son énergie au quotidien pour atteindre cet objectif, et nous y arriverons !

Votre agence d’intérim à La Rochelle est-elle facilement accessible ?

Quand nous avons ouvert l’agence en 2012, nous étions avenue Jean Guiton. A l’époque, nous étions trois agences d’intérim sur la même avenue. Nous sommes proches du centre-ville mais pas dans l’hypercentre où se trouvent quelques-uns de nos confrères.

Connaissez-vous L'Ecole de la Réussite ?

Ecole de la réussite

Etant donné que 50% de nos intérimaires n’ont pas le permis de conduire, nous devions être facilement accessibles en transports en commun. Pour ceux qui viennent en voiture, le stationnement est parfois compliqué. Pour tout vous dire, nous commençons à être à l’étroit donc nous envisageons de déménager prochainement.

Quelles sont les spécialités métiers de votre agence ?

En 2021, le BTP représentait 58% de notre activité. Le reste est réparti entre le transport et la logistique (24%), les services (16%) et l’industrie (2%). Depuis quelques mois nous avons entre 90 et 100 intérimaires au planning chaque semaine, dont quatre en CDI-I. Pendant l’été, nous pouvons atteindre jusqu’à 130 travailleurs temporaires délégués chez nos clients !

Que peux-tu nous dire sur vos clients ?

Nous travaillons majoritairement avec des PME et TPE spécialisées dans le BTP, le transport et les services. Nous avons également des clients – accords nationaux dans le BTP et Transport. Pour le moment, nous avons seulement deux clients dans le domaine de l’industrie.

80% de nos clients sont situés à La Rochelle même ou en périphérie directe. Les 20% restants ont leurs locaux dans un périmètre de 50 et 100 kilomètres autour de l’agence.

Nous avons de très bonnes relations avec nos clients et c’est très agréable au quotidien. Ils soulignent notre disponibilité, notre transparence et notre réactivité. C’est appréciable d’avoir cette reconnaissance mais il ne faut jamais se relâcher ou baisser sa garde !

Travaillez-vous avec les autres agences Agentis ?

Oui, notamment avec les agences d’intérim de Poitiers et Niort car nous avons des clients communs dans le BTP. A La Rochelle, il y a énormément de chantiers de construction de résidences privées pour lesquels les entreprises de Poitiers interviennent et demandent du renfort en personnels qualifiés sur les chantiers. Et quand certains intérimaires souhaitent changer de ville, nous transmettons le profil à nos collègues, et inversement.

Comment se porte le marché de l’emploi et de l’intérim à La Rochelle ?

Si je vous dis que c’est catastrophique, vous n’allez pas me croire ! Les commandes sont en hausse, dans tous les domaines, ça c’est super. Les clients nous sollicitent en permanence, ils sont en quête de profils. Quand on a un profil qui leur convient, ils sont très réactifs et ils nous demandent de suite si nous n’en avons pas un deuxième. Malheureusement, c’est rare ! Mais nous sourçons en permanence et nous parvenons tout de même à les dénicher. Là, c’est la persévérance qui paie !

Les demandes que nous recevons ont évoluées. Je m’explique : nous avons tous eu affaire à des clients qui recherchaient des profils qualifiés, ayant des compétences spécifiques. Aujourd’hui, ils sont prêts à embaucher des personnes peu ou pas qualifiées dès l’instant qu’elles possèdent des qualités humaines comme la ponctualité, l’assiduité et l’envie d’apprendre. Ils sont très sensibles aux savoir-être !

Pour nos clients, ce n’est plus forcément un problème de former les équipes en interne. Ils savent que parfois c’est leur meilleure option pour avoir de la ressource humaine et assurer la livraison de leur chantier. Les absences sont une réelle problématique car les livraisons de chantier (BTP) ou de marchandises (Transport) engendrent des pénalités financières. Les clients sont compréhensifs sur nos difficultés de recrutement et c’est pourquoi ils ont aussi adapté leurs demandes en personnels.

Certains employeurs n’utilisaient pas l’intérim avant la Covid car ils ne pensaient pas que ce type de contrat de travail pouvait répondre à leurs besoins. C’est notamment le cas de certaines sociétés de service ou des commerçants du marché central de La Rochelle qui sont de plus en plus nombreux à nous solliciter. Les mentalités changent, c’est une bonne nouvelle ! Reste à trouver des candidats et ça, c’est de plus en plus compliqué…

Quelles sont vos actions pour vous faire connaître ?

Communiquer ! Nous diffusons nos offres d’emploi en ligne mais cela ne suffit plus. Le bouche-à-oreille dans les réseaux pro et perso a de très bons résultats ! Raphaël lors de ses visites de chantiers peut ainsi communiquer sur notre activité, sourcer et ainsi recruter !

Nous avons également mis en place de très bons partenariats avec deux partenaires de l’emploi, l’agence Pôle emploi de La Rochelle et la mission locale. Nous intervenons dès que possible pour présenter le travail temporaire, notre agence, les métiers, les types de contrats intérim et CDI, l’évolution etc… et ainsi gommer les préjugés qui peuvent encore exister.

Peut-on évoluer professionnellement en étant intérimaire ?

Comme je le disais précédemment, nos clients n’hésitent plus à former les nouvelles recrues au sein même de leur entreprise. Dans notre agence d’intérim à La Rochelle, notre objectif est aussi de faire monter en compétences nos collaborateurs intérimaires à travers des formations réglementaires ou formations métiers. Nous sommes à leur écoute et nous voulons les faire progresser ; c’est notre rôle d’accompagnement et c’est aussi une satisfaction de les faire évoluer.

Quels sont les métiers pénuriques et non-pénuriques à La Rochelle ?

Il y a quelques années déjà, les professionnels du nautisme, du BTP et du transport étaient particulièrement difficiles à trouver. Maintenant, j’ai envie de vous dire que tous les métiers sont devenus pénuriques ! Recruter un manutentionnaire ou un vendeur est tout aussi compliqué. Le processus est long, les candidats sont très exigeants sur les conditions de travail. Dans le bâtiment, les candidats essaient souvent de négocier leur taux horaire car il voit que le marché de l’emploi est tendu. Mais nous leur expliquons que c’est au client sur le terrain d’évaluer leurs compétences et par conséquent de valider l’augmentation de taux. Il faut garder cette ligne de conduite et ne pas céder à ce petit chantage…

Quels types de contrats de travail proposez-vous ?

Nos clients utilisent beaucoup le contrat d’intérim comme période d’essai avant embauche. Pour ceux qui nous confient des offres d’emploi en CDI et CDD directement, ils savent que nous avons un vivier riche de candidats qualifiés et que nous sommes très réactifs. Pour certains recrutements, le processus est souvent plus rapide qu’en cabinet de recrutement classique.

Chaque semaine, nous avons une cinquantaine de postes disponibles parmi lesquels une trentaine sont à pourvoir très rapidement.

L’image de l’intérim a-t-elle changé selon toi ?

Il y a encore des idées fausses qui circulent, comme le fait que l’intérim est réservé aux missions de courte durée, aux postes non qualifiés et majoritairement dans le BTP. C’est faux car dans notre agence d’intérim à La Rochelle, nous avons des missions de longue durée et pérennes qui se concrétisent souvent par la signature d’un CDI, y compris pour des postes à responsabilité et dans tous les secteurs d’activité.

Beaucoup de personnes ne savent pas que les agences d’intérim proposent également des CDI et CDD. C’est à nous d’en informer les intéressés à travers nos actions pour qu’ils pensent à nous lorsqu’ils recherchent un emploi.

Notre métier a évolué ça c’est certain, et ce n’est pas fini. Le nombre d’inscriptions spontanées en agence en témoigne ! Il y a 10 ans, nous avions chaque jour une dizaine de candidats qui venaient spontanément à l’agence pour déposer leur CV. Aujourd’hui, on est plutôt sur une moyenne de deux par jour…

Selon toi, l’intérim c’est une aventure tous les jours ou plutôt la routine ?

C’est une routine à rebondissements. Nous avons des tâches fixes, une trame de fond à respecter (sourcer, recruter, contrats, saisie des heures, factures, paie, etc.). Mais au cours d’une journée, nous sommes souvent interrompus pour gérer une commande en urgence, une absence, des appels, une demande de l’un de nos salariés… Les journées ne se ressemblent jamais, c’est ce qui me plaît depuis tant d’années dans mon métier.

Quand on gère de la ressource humaine, rien n’est figé. Nous ne sommes pas sur une ligne de production ! Il faut composer avec les personnalités et les situations de chacun. Nous faisons beaucoup de social pour que nos intérimaires soient bien dans leur mission. Il faut avoir un peu de fermeté et rappeler que nous restons leur employeur. Les priorités des uns et des autres sont différentes mais nous sommes toujours disponibles et transparents avec nos collaborateurs qui savent nous le rendre. Nous gardons le sourire et notre bonne humeur. D’ailleurs, ils nous disent souvent que nous sommes accessibles, proches d’eux et que nous savons les écouter et les remettre à leur place quand il le faut ! Il suffit parfois d’une petite plaisanterie pour passer à autre chose. Il faut aimer les gens et croire en eux pour faire le métier de chargé de recrutement ou responsable d’agence en intérim à La Rochelle.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai le travail temporaire en intraveineuse ! (rires)

La politique RSE dans l’agence d’intérim à La Rochelle

Vous avez obtenu le label “Engagé RSE” confirmé 2 étoiles par l’AFNOR en 2019.

Que peux-tu nous dire sur votre engagement RSE ?

Nous étions engagés depuis plusieurs années mais de façon informelle. Nos actions ont été structurées avec la labélisation.

Nous avons mené beaucoup d’actions comme la collecte de jouets pour les enfants, la collecte de bouchons pour les personnes en situation de handicap…  Au quotidien, nous menons des actions liées à l’emploi et à l’insertion professionnelle. Je suis référente Parcours TH à l’agence.

En décembre 2020, nous avions demandé à nos intérimaires du BTP de rapporter des outils et matériaux de leurs chantiers pour créer un sapin de Noël fabriqué à partir d’objets récupérés. Ils étaient contents de participer à sa fabrication et qu’on leur fasse un petit clin d’œil.

Nous avons participé quatre années de suite à l’opération World Cleanup Day et nous sommes allés ramasser les déchets le week-end. Nous récoltons aussi les ampoules et les piles ! Nous trions le papier, essayons de faire du covoiturage le plus possible. Nous avons même suivi une formation à l’écoconduite.

Enfin, nous faisons le choix de travailler avec des fournisseurs locaux qui sont dans une démarche écoresponsable. C’est devenu une habitude de vie.

A titre personnel, j’ai eu la chance de partir en congés de solidarité internationale au Togo avec mon collègue Jordan de l’agence d’intérim de Niort. Il vous a déjà tout raconté dans son interview alors je ne vais pas m’attarder sur le sujet mais c’est une expérience riche, bouleversante humainement et inoubliable 😉

Pourquoi la RSE est si importante pour vous ?

C’est une vraie fierté. Nous savons expliquer d’où vient un produit ou un cadeau, par quoi et par qui il a été fabriqué et à quoi il contribue. Beaucoup de nos clients nous saluent et nous encouragent dans cette démarche. La RSE est vraiment dans l’ADN des agences Agentis mais aussi dans nos vies personnelles. Par exemple, j’avais une ancienne collègue qui faisait sa propre lessive et son propre savon. On s’est tous approprié la démarche maintenant, tout se fait très naturellement. De mon côté, je cultive mon potager depuis quelques années et c’est chouette !

Retour haut de page