Zoom sur l’agence intérim transport à Nantes LIP Mantrans !

agence interim transport nantes

A 45 ans, Haby exerce le métier de responsable d’agence intérim transport à Nantes depuis plus de 11 ans. Comment gère-t-elle son emploi du temps entre la gestion de l’activité, le management, sa vie de femme et de maman de deux filles ? Elle a accepté de se prêter au jeu des questions-réponses et s’est confiée à nous en toute honnêteté !

Inscription intérimaire

Haby, peux-tu nous présenter ton parcours ?

Bien sûr ! J’ai commencé par un BEP secrétariat mais ce domaine ne me plaisait pas donc j’ai fait une première d’adaptation pour accéder au BTS assistante de gestion PME-PMI. J’ai fait ces deux années en alternance. Après mon BTS, j’ai travaillé en tant qu’intérimaire pour gagner un peu d’argent et acquérir de l’expérience. Pendant trois ans j’ai travaillé dans les RH au sein d’une ESN (entreprise de services du numériques, ndlr). Ensuite, j’ai intégré une société pharmaceutique en tant qu’assistante recrutement et chargée de recherches. Je suis restée six ans et demi mais j’ai fini par m’ennuyer. C’était une grosse structure avec 4 000 collaborateurs, tout était très institutionnel. Et mes perspectives d’évolution étaient faibles, voire inexistantes.

Que s’est-il passé ensuite ?

Postulez sur notre site emploi

LIP Safari

En 2009, j’ai suivi mon mari qui était muté à Toulouse. J’en ai profité pour élever ma fille qui avait deux ans à cette époque. Pour des raisons familiales j’ai dû revenir sur Paris. Pour éviter de tourner en rond, j’ai mis mon CV sur internet et LIP Mantrans m’a contacté pour un poste d’exploitante sur la partie logistique. C’est comme ça que j’ai rejoint l’agence transport à Argenteuil en octobre 2010. J’ai été le bras droit de mon responsable sur la gestion de l’agence. Au fur et à mesure, j’ai évolué et je suis devenue responsable de cette agence en 2017.

J’avais pour projet de quitter Paris, mon mari avait des attaches personnelles à Nantes. J’en ai parlé à mon responsable chez LIP Mantrans, j’attendais qu’une opportunité se présente pour moi. Après le rachat de Mantrans par le Groupe LIP puis le confinement, nous avons ouvert l’agence intérim transport à Nantes en octobre 2020. Mon mari, mes filles et moi avons dû déménager très rapidement pour que je puisse gérer l’agence !

Comment as-tu vécu ton évolution professionnelle ?

Avant le rachat, j’avais déjà prévu de m’installer à Nantes avec ma famille. J’étais même prête à être exploitante ou chargée d’affaires. Si je suis épanouie à mon poste alors c’est le principal. Et c’est le cas aujourd’hui ! D’ailleurs, quand je suis rentrée chez LIP Mantrans en tant qu’exploitante, j’avais dit à mon responsable “je peux tout faire sauf du commerce ! Je ne pourrais pas être responsable d’agence”. Onze années plus tard, je n’ai aucun regret. Comme quoi, tout est possible ?

Raconte-nous l’histoire de ton agence intérim transport à Nantes

Quand nous l’avons ouvert en octobre 2020, j’étais toute seule. La première année a été très difficile mais très riche professionnellement. J’avais fait le choix de partir de zéro en ouvrant cette agence d’intérim transport à Nantes. Je voulais me challenger, surtout qu’il y avait des choses que je savais plus faire ! Je ne te cache pas que cela m’a fait peur mais je ne regrette absolument pas.

Connaissez-vous L'Ecole de la Réussite ?

Ecole de la réussite

Quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ?

Dans la région nantaise, ni LIP ni Mantrans n’étaient connus. Il a fallu se faire une notoriété, montrer que nous étions des experts du transport et de la logistique. Ça ne se fait pas en un jour et il faut aller sur le terrain pour se faire connaître. J’ai aussi été confrontée aux difficultés de recrutement, notamment sur le poste de chauffeurs.

Comment as-tu fait pour trouver des clients et des candidats ?

Je me suis rendu compte que les seuls chauffeurs disponibles sur le marché étaient ceux qui sortaient de l’école. Il m’arrivait aussi de débaucher des chauffeurs qui sont déjà en poste. D’ailleurs, il y en a certains qui étaient en CDI et qui sont devenus intérimaires. Ils se sont vite aperçus que nous parlions le même langage, que j’avais déjà une certaine expérience métier et cela a vite fait la différence. Les clients y sont très sensibles aussi car ils savent qu’en nous sollicitant, leurs besoins sont compris.

Combien êtes-vous dans l’agence ?

Nous sommes deux, je suis avec Bérénice qui est exploitante recruteuse depuis septembre 2021. Je peux également compter sur la responsable de secteur, Valérie, qui est très disponible pour nous.

Quelles sont les spécialités métiers de votre agence intérim à Nantes ?

60% de notre activité est consacrée au recrutement dans le transport. Notre objectif est de développer davantage le transport de marchandises et de nous étendre sur la partie travaux publics même si à Nantes, les contrats d’intérim dans ce secteur sont de courtes durées. C’est un éternel recommencement, on passe notre temps à chercher des candidats.

Nous avons des opportunités pour du transport de marchandises, de distribution, de la messagerie mais aussi du relai sur des trajets nationaux et régionaux.

A l’inverse, la logistique qui représente 40% de notre chiffre d’affaires est un secteur plus stable et les missions sont plus longues. C’est un matelas confortable pour l’agence ! (rires)

Combien d’intérimaires avez-vous au planning chaque semaine ?

En moyenne, nous avons une vingtaine d’intérimaires délégués chez nos clients chaque semaine. Parmi eux, nous avons un chauffeur en CDI-I mais ce n’est qu’un début. Nous allons en signer de nouveaux dans les mois à venir, y compris en logistique.

Dans notre agence, nous avons de nombreuses offres d’intérim transport à Nantes qui ne sont pas pourvues malgré tous nos efforts alors si vous êtes candidat et que vous lisez cet article, n’hésitez pas à postuler ! Nous vous accueillerons les bras ouverts dans notre agence 🙂

Avec quels types d’entreprises travaillez-vous ?

Nous avons un peu de tout, de la PME au grand groupe. Nous avons notamment des accords-cadres avec des acteurs locaux. Nous travaillons avec des transporteurs et des plateformes logistiques. La majorité de mes clients sont situés en Loire-Atlantique mais il m’arrive d’avoir des commandes de la part d’entreprises qui sont localisées dans le Maine-et-Loire ou en Vendée.

Vos clients utilisent-ils le service de nuit mis à leur disposition ?

Sur Nantes, ce n’est pas encore entré dans les mœurs mais les clients et intérimaires savent que ce service est à leur disposition, les week-ends, jours fériés et en dehors des horaires d’ouverture de l’agence intérim transport à Nantes. Je me suis portée volontaire pour faire des permanences un week-end par mois. Le volume de sollicitations est encore gérable, cela me permet d’être en contact avec les clients de toutes les agences LIP Mantrans.

Vous arrive-t-il de collaborer avec d’autres agences LIP ?

Nous partageons nos locaux avec l’agence BTP à Nantes et l’agence tertiaire vient de nous rejoindre donc oui, nous travaillons toujours en synergie. Nous avons même fait de la prospection ensemble pour proposer l’ensemble de nos services aux entreprises de la région. En dehors de ces agences, nous travaillons beaucoup avec l’agence intérim transport à Rennes et l’agence LIP Mantrans de Bordeaux. Je suis très réseau, nous communiquons beaucoup et c’est une vraie force.

Comment se porte le marché de l’intérim transport à Nantes ?

Nous avons beaucoup de commandes de la part de nos clients mais pas assez de candidats pour répondre à tous les besoins.

Quelle est la stratégie de LIP pour se développer ici ?

Nous diffusons constamment nos offres d’emploi pour être vu et recevoir des candidatures. En parallèle, nous sommes en contact avec le département Jeunes Travailleurs de la maison de l’emploi de Nantes car ils organisent régulièrement des petits forums de l’emploi et des jobdating.

J’ai également des relations avec deux centres de formation dans le transport à Nantes. Mon objectif est qu’à la fin de leur formation les gars viennent chez nous pour trouver un premier emploi. Pour ce qui est de la formation, en 2021, nous avons noué un partenariat avec trois entreprises de transport pour former 6 chauffeurs PL en titre professionnel.

Quels sont les métiers en pénurie en transport et logistique à Nantes ?

Nous avons de véritables difficultés à trouver des chauffeurs PL et SPL. Nous devons les recruter en sortie de formation, avant qu’ils ne soient vraiment sur le marché de l’emploi. Nous sommes confrontées à une problématique de taille puisque dès qu’un chauffeur a obtenu son permis PL, il passe son permis SPL et ne veut plus conduire de poids-lourds. Même si c’est tout à fait compréhensible, cela complique vraiment nos recherches de candidats.

Y a-t-il des profils plus simples à trouver ?

Sur la partie logistique, c’est beaucoup plus simple même si les bons caristes ne sont jamais disponibles par exemple. Les profils de manutentionnaires et préparateurs de commandes sont plutôt faciles à trouver mais ils sont très volatiles. Quant aux chauffeurs-livreurs à Nantes, nous arrivons encore à les recruter en intérim.

Vous ne proposez que des offres d’intérim transport à Nantes ?

Non, il nous arrive d’avoir quelques demandes pour des recrutements directs en CDI ou CDD. Nos clients ont différents besoins, nous y répondons le mieux possible y compris quand il s’agit d’un placement direct. Nos clients ont tendance à utiliser l’intérim transport à Nantes comme période d’essai avant embauche. C’est un bon moyen pour eux de tester un intérimaire avant de s’engager sur le long terme.

Selon toi, pourquoi vos intérimaires choisissent de travailler en intérim ?

Certains de nos candidats préfèrent la stabilité du CDI mais pour ceux qui choisissent l’intérim, ils y voient une véritable flexibilité. Ils peuvent changer d’entreprise, de poste, de mission si cela ne leur convient pas.

Sais-tu ce que pensent tes proches de l’intérim ?

Dans mon entourage, personne ne connaissait l’envers du décor avant que je me lance dans ce secteur. Ils étaient plutôt admiratifs, fiers et contents pour moi. Ils voient que je suis très investie et épanouie dans mon travail. Grâce à mon poste, j’ai pu aider beaucoup de personnes de mon ancien quartier qui cherchaient un emploi. J’ai délégué des connaissances chez des clients, elles ont été embauchées et me sont reconnaissantes aujourd’hui encore.

Et toi, que pensais-tu de l’intérim avant de tomber dedans ?

Pour être tout à fait honnête, l’intérim ne me passionnait pas du tout. Je n’avais pas une image positive. Mais finalement, une fois que j’ai mis le pied dedans, cela m’a beaucoup plu ! J’occupais un poste très polyvalent et l’esprit PME qui règne chez LIP Mantrans fait la différence. Finalement, j’adore le côté social, humain, dans mon métier. Je ne remercierais jamais assez tous ceux qui ont cru en moi à l’époque, surtout que je manquais beaucoup de confiance en moi.

Selon toi, l’intérim c’est une aventure tous les jours ou plutôt la routine ?

Chaque jour est différent. Quand on clôture la journée à l’agence intérim transport de Nantes, on se dit “à demain pour de nouvelles aventures” ! Nous sommes régulièrement confrontés à des frustrations et des déceptions donc on éprouve beaucoup d’émotions, qu’elles soient négatives ou positives. Il faut en avoir conscience avant de se lancer dans ce secteur. Mais finalement, quand le client et l’intérimaire sont satisfaits, je suis reboostée.

Un mot pour finir ?

J’ai 45 ans et j’arrive à un tournant de ma carrière et de ma vie. J’adore le secteur du transport mais il est très prenant et intense. Il m‘arrive de me demander si je vais pouvoir tenir le rythme encore longtemps mais pour le moment, je suis toujours aussi motivée et heureuse à mon poste, dans mon agence intérim transport à Nantes et chez LIP Mantrans alors l’aventure continue !

Retour haut de page