CDI à temps partagé en intérim : de quoi s’agit-il vraiment ?

05/06/2020
CDI à temps partagé en intérim : de quoi s’agit-il vraiment ?

Créé il y a plus de 15 ans, le CDI à temps partagé aux fins d’employabilité a été étendu à titre expérimental jusqu’au 31 décembre 2021. Les agences d’intérim sont autorisées à proposer ce type de contrat à des candidats rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle. Pour tout savoir sur le contrat de travail à temps partagé, c’est ici !

Qui peut décrocher un contrat de travail à temps partagé ?

Jusqu’en 2018, le contrat de travail à temps partagé aux fins d’employabilité ne concernait que 2% des actifs selon Les Echos. La loi “Avenir” de cette même année a permis d’élargir les conditions d’accès à ce CDI presque inconnu des salariés et des employeurs. En juin 2019, 3 000 CDITFE avaient été signés d’après France Info. Aujourd’hui, pour décrocher ce contrat, il faut correspondre à cinq critères :

  • Posséder une faible qualification (baccalauréat maximum) ;

  • Etre âgé de plus de 50 ans ;

  • Etre en situation de handicap ;

  • Etre inscrit à Pôle Emploi depuis au moins six mois ;

  • Bénéficier des minimas sociaux.

Ce CDI d’employabilité s’ajoute à la longue liste des contrats de travail spécifiques. Après le CDI de chantier, le CDI intérimaire ou encore le CDD de remplacement, difficile de s’y retrouver !

Les avantages du CDI à temps partagé pour le salarié

Tandis que le CDI-intérimaire s’adresse à des personnes qualifiées et prêtes à enchaîner les missions sans difficulté, le contrat de travail à temps partagé aux fins d’employabilité oblige l’employeur à mener des actions de formation qualifiantes afin de s’assurer que le salarié dispose des compétences nécessaires. Tout au long de votre contrat, vous bénéficiez de formations vous permettant d’obtenir une certification professionnelle. Une véritable reconnaissance du travail fourni qui vous ouvre les portes de nombreuses missions d’intérim près de chez vous !

Un abondement de votre compte personnel de formation

Chaque année, votre employeur a l’obligation d’abonder votre compte de formation à hauteur de 500 € si vous êtes à temps complet. Cela vous permet d’accéder à des programmes d’apprentissage reconnus. Vous souhaitez enrichir votre CV ? Mobilisez votre compte personnel de formation (CPF) ! Sachez que vous pouvez aussi passer votre permis de conduire via ce dispositif, pratique non ?

Enfin, si vous signez un CDI à temps partagé, sachez que votre employeur a l’obligation de vous rémunérer même lorsque vous n’avez pas de mission. Lors de cette période appelée intermission, vous percevez un salaire calculé selon le revenu horaire perçu précédemment.

Bénéficiez de tous les avantages d’un salarié en CDI

En signant un contrat de travail à temps partagé, vous obtenez automatiquement le statut de salarié… et les nombreux avantages qui l’accompagne donc ! Vous accédez à une mutuelle d’entreprise, aux congés payés et aux éventuelles primes. Vous avez des projets personnels ? Vous souhaitez investir dans un logement, une voiture ou encore des travaux de restauration ? Sachez qu’avec votre CDI d’employabilité, les organismes bancaires seront davantage enclins à vous suivre dans vos projets, et c’est un avantage considérable.

Le 30 juin 2021 au plus tard, le Gouvernement devra présenter au Parlement un rapport sur les conditions d’application du CDI à temps partagé à des fins d’employabilité afin de déterminer sa pérennisation ou non.

Partager

Retour en haut