Comment se porte l’intérim BTP Industrie au Péage-de-Roussillon ? Alexandre nous dit tout !

interim btp industrie peage de roussillon

Arrêtons-nous maintenant dans le département de l’Isère pour rencontrer Alexandre, 48 ans, chargé d’affaires confirmé à l’agence d’intérim BTP Industrie au Péage-de-Roussillon. Il nous parle du marché de l’emploi, de ses difficultés rencontrées mais aussi des quelques excuses croustillantes formulées par ses intérimaires qui n’ont pas pu se rendre au travail.

Inscription intérimaire

Je te laisse te présenter à nos internautes ?

Je suis diplômé d’un bac sciences économiques et j’ai un niveau DEUG en droit. Après mes études, je suis parti faire mon service militaire pendant deux ans en gendarmerie en Guyane. Je suis revenu en métropole et j’ai trouvé un emploi d’agent de sécurité dans une société de monétique bancaire à Lyon.

Ensuite, j’ai occupé un poste d’encadrant dans un service de maintenance mais suite à un licenciement économique, j’ai changé complètement de monde professionnel. Je suis devenu chef de quai puis chef de dépôt dans la logistique. J’ai été embauché en tant que commercial dans une société de transport, c’est là que je me suis véritablement épanoui professionnellement.

Postulez sur notre site emploi

LIP Safari

J’ai continué mon petit bonhomme de chemin dans le secteur de la vapeur industrielle mais ça ne m’a pas plu du tout. Je me suis remis à la recherche d’un emploi, j’ai envoyé mon CV à des agences d’intérim en me demandant si je pouvais apporter quelque chose, notamment dans le secteur de l’industrie vu mon expérience professionnelle. Je n’y croyais pas trop à l’époque mais finalement, LIP m’a contacté et m’a embauché !

Comment es-tu arrivé chez LIP et depuis combien de temps ?

J’ai rejoint l’agence intérim BTP Industrie à Péage-de-Roussillon en août 2018 en tant que chargé d’affaires. J’ai dû tout apprendre de ce métier, même si j’avais déjà des compétences en commerce qui ont sans doute joué dans mon recrutement. Il est vrai aussi que j’ai une certaine facilité à parler, à échanger avec les gens en général, donc avec les clients et intérimaires, le feeling passe bien.

En devenant chargé d’affaires confirmé, j’ai appris tout l’aspect recrutement et RH, et c’est vraiment passionnant !

Dis-nous tout sur ton agence intérim BTP à Péage-de-Roussillon

Elle a ouvert en 2010 ou 2011, je ne sais plus exactement. Nous avons récupéré un historique compliqué, il a fallu redorer l’image de l’agence auprès des clients de la région et des intérimaires. C’est un véritable challenge, un travail de longue haleine qui n’a pas été facile mais aujourd’hui, Nathalie et moi sommes fiers d’avoir réussi ! Nathalie est gestionnaire administrative. Ensemble, nous formons un binôme efficace et dynamique, c’est ce qui fait notre force.

Connaissez-vous L'Ecole de la Réussite ?

Ecole de la réussite

Que penses-tu de la localisation de votre agence ?

À l’ouverture de l’agence, nous étions bien situés car en plein centre-ville. Maintenant, avec le recul, je me rends compte que nous devons composer avec plusieurs inconvénients. Nous sommes dans une rue à sens unique, sans place de stationnement, ce qui ne facilite pas le passage en agence des intérimaires et des candidats. Et pour ajouter une difficulté supplémentaire, un énorme complexe commercial a été construit à la sortie de la ville. Au fur et à mesure, nos confrères de l’intérim BTP à Péage-de-Roussillon commencent à quitter le centre-ville pour s’y installer.

Quelles sont les spécialités métier de l’agence intérim BTP Industrie à Péage-de-Roussillon ?

Nous sommes spécialisés sur deux domaines d’activité, à savoir le BTP et l’industrie.

Pour être plus précis encore, côté BTP, nous recrutons des professionnels du second œuvre et gros œuvre, tous métiers confondus. En ce qui concerne l’industrie, nous sommes davantage sur des profils de tuyauteurs industriels, mécaniciens, monteurs, chaudronniers, soudeurs et opérateurs de production.

La partie industrie est très importante pour notre agence car nous avons d’importantes plateformes chimiques dans la région. Nos clients ont constamment besoin de main d’œuvre donc nous avons naturellement orienté notre développement sur cette partie.

Qui sont vos clients et où sont-ils situés ?

Nous travaillons majoritairement avec des PME, PMI spécialisées dans le BTP second œuvre et gros œuvre. Et comme je le disais précédemment, nos clients dans l’industrie sont des plateformes chimiques.

Tous nos clients sont situés dans la région mais ils nous arrivent de proposer des missions à Valence. Le Péage-de-Roussillon est dans le département de l’Isère mais nous sommes à la frontière avec l’Ardèche et la Loire donc si des clients ont besoin de nous, nous répondons présents.

Avez-vous des intérimaires en CDI-I ?

Chaque semaine, nous avons en moyenne 30 intérimaires au planning. Parmi eux, 4 sont en CDI-I. Dans le détail, il s’agit de deux ripeurs, un ouvrier dans le recyclage de ferrailles et un préparateur de commandes Caces 3. Tenir et développer notre planning est un combat tous les jours mais je suis très satisfait et fier du travail que nous accomplissons avec Nathalie.

Vous arrive-t-il de collaborer avec d’autres agences intérim BTP du Groupe LIP ?

Oui tout à fait, notamment avec l’agence intérim BTP à Valence. On travaille en bonne intelligence, en se confiant des profils de candidats et des clients. Il m’arrive aussi d’être en contact avec l’agence intérim BTP Industrie de Bourgoin-Jallieu.

Que peux-tu nous dire sur le marché de l’intérim BTP au Péage-de-Roussillon ?

Il y a du travail pour tout le monde, c’est une certitude ! Le bassin de l’emploi est très tendu. Nos clients nous sollicitent énormément et beaucoup de dirigeants d’entreprises commencent à changer de mentalité. Ils privilégient la qualité des profils et sont prêts à augmenter le taux horaire des intérimaires que nous leur trouvons.

Si le marché de l’intérim BTP au Péage-de-Roussillon est aussi tendu chez nous, je pense que c’est aussi lié aux populations et cultures très diverses. C’est une région très melting pot !

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, recruter pour l’industrie est de plus en plus difficile. Mes clients recherchent des monteurs et mécaniciens industriels mais il est presque impossible de trouver de nouveaux profils. Soit ils sont déjà en poste, soit ils ne sont pas dans la région. Dans le domaine de la mécanique industrielle, les intérimaires partent faire de la maintenance dans d’autres industries que la chimie. Même les jeunes diplômés sont difficiles à recruter, beaucoup abandonnent vite et se réorientent.

Vous proposez des CDI, CDD et missions d’intérim BTP au Péage-de-Roussillon ?

La très grande majorité de nos offres d’emploi BTP Industrie au Péage-de-Roussillon sont des missions d’intérim. Placer des candidats en CDI directement, c’est compliqué car les employeurs ne veulent pas perdre de temps. Du côté de nos candidats, l’intérim leur convient très bien.

Nos clients qui veulent embaucher nous préviennent quand ils passent commande mais très souvent ils nous précisent qu’ils souhaitent commencer par un contrat d’intérim BTP Industrie au Péage-de-Roussillon pour tester les compétences du mec. S’il fait l’affaire, il est embauché au bout de quelques mois, comme prévu.

Pour mettre toutes les chances de notre côté, nous fidélisons nos intérimaires grâce aux renouvellements et recyclages de leurs habilitations. Nous les récompensons autant que possible car c’est le meilleur moyen de les garder avec nous. Quand un mec est fidèle, motivé, qu’il veut apprendre et évoluer professionnellement, nous faisons tout pour l’accompagner. L’intérimaire est un peu comme un client finalement car s’il est satisfait de nos services, il devient un excellent ambassadeur pour l’agence et pour moi !

Selon toi, pourquoi vos intérimaires veulent rester en intérim ?

A mon sens, plusieurs raisons peuvent expliquer le choix de ce type de contrat de travail. Pour commencer, il y a évidemment un aspect financier. Grâce aux primes de fin de contrat, les intérimaires perçoivent un salaire plus important qu’un salarié en CDI ou CDD. Le second argument avancé par nos gars est la flexibilité du contrat. Si une mission ne leur plaît pas, ils savent que nous allons leur en trouver une autre. Ainsi, ils découvrent des postes, des entreprises, des environnements professionnels et peuvent l’indiquer sur leur CV.

En revanche, tout n’est pas parfait avec l’intérim BTP au Péage-de-Roussillon. Il n’y a pas de stabilité à moyen et long terme et les banques sont encore et toujours frileuses à ce type de contrat à durée déterminée. Avec un contrat de travail temporaire, les projets d’investissement sont difficiles, voire impossibles à réaliser.

Et autour de toi, l’intérim a-t-il une bonne image ?

Dans ma vie, je n’ai jamais été intérimaires, je n’ai jamais eu une image négative de ce contrat.  En revanche, j’ai déjà entendu dire que l’intérim servait à trouver des “bouche-trous”, que c’était un contrat de travail précaire. Depuis que je suis de l’autre côté du bureau, je peux vous assurer que c’est loin d’être la réalité !

Comment décris-tu ton travail dans l’intérim BTP au Péage-de-Roussillon ?

C’est une aventure incroyable tous les jours ! Je pense qu’on va écrire un livre avec Nathalie (rires). Toutes les excuses et arguments des mecs devraient être répertoriés car ils valent le détour. Entre “mon chat a vomi du sang”, “mon GPS n’était pas à jour donc je n’ai pas pu aller sur le lieu de la mission” ou encore la grand-mère qui est morte 33 fois, c’est assez… époustouflant ! Nous en rigolons car c’est aussi ça, l’intérim finalement.

As-tu quelque chose à ajouter ?

Si on ne se plaît pas à un poste, dans une entreprise, il ne faut pas hésiter à bouger, à changer d’emploi. Et c’est valable pour tout le monde, qu’on ait 25 ou 55 ans ! A tout âge, on est capable de relever des défis, il faut simplement se donner les moyens d’y parvenir.

Retour haut de page