portrait de femme ludivine

Dans le cadre de son action PARITÉ et en amont de la journée internationale des droits des femmes, le fonds de dotation LIP S’engage a souhaité mettre en avant 5 femmes du Groupe LIP. 5 femmes au parcours aussi bien exceptionnel que différent. Chaque jour de la semaine, nous vous présentons le parcours et le combat d’une de ces wonderwomen.

Pour la patrie, l’honneur et le droit

Après son bac ES, Ludivine décide de s’engager dans la gendarmerie en tant que gendarme adjoint volontaire. Pour cela, elle effectue trois mois de formation en école militaire. Pendant 5 ans, de 2011 à 2016, elle honore avec fierté son contrat.

À la suite de cette expérience, Ludivine fait le choix de revenir dans le secteur privé. Elle devient alors exploitante au sein d’une agence d’intérim LIP Mantrans en juillet 2018.

Mais Ludivine ne met pas son engagement de côté. En parallèle à cette nouvelle vie professionnelle, elle se porte volontaire pour être gendarme réserviste en signant un contrat d’un an à 5 ans renouvelable.

Ludivine vient renforcer les unités qui en ont besoin que l’on appelle « les personnels d’active ».

Via un site internet sur lequel les besoins des unités sont recensés, le réserviste renseigne ses disponibilités pour venir en renfort aux équipes. Il peut être affecté à n’importe quelle mission mais souvent cela tourne autour de manifestations culturelles ou sportives, surveillance générale, renfort de brigade, recherche de personnes… Il faut donner entre 1 et 60 jours par an (voire plus sur dérogation).

Ludivine, quant à elle, essaye de faire une mission tous les 15 jours.

Se rendre utile pour les autres

Avant tout, ce qu’elle aime dans cet engagement c’est la sécurité publique, le renseignement, apporter son aide aux personnes en difficulté, rechercher des disparus (fugue, personnes atteintes  de la maladie d’Alzheimer…).

Bien sûr parfois elle endosse un rôle de répression mais la majeure partie du temps consiste à protéger et secourir la population.

Ludivine, ce petit bout de femme au caractère déterminé, a besoin d’action, il faut que ça bouge, qu’elle se rende utile aux autres.

En termes de Parité, comment se porte cette force armée française ?

En 2019, les femmes représentaient 19,5% de l’ensemble des effectifs militaires. Pourtant, il y a un peu plus de 30 ans, elles n’avaient pas leur place au sein de la gendarmerie. C’est en 1982 que le ministre de la Défense annonce aux gendarmes français la féminisation des métiers de terrain. Cette étape marque l’ouverture du recrutement de sous-officiers de gendarmerie aux femmes, assorti de quotas.

En 1988, une campagne de recrutement est lancée, avec pour slogan : « Gendarme ? Écrivons-le au féminin ! »

Vous avez entre 17 et 40 ans et souhaitez devenir gendarme réserviste ? C’est possible !

Toute personne de nationalité française ayant entre 17 et 40 ans et possédant une bonne condition physique peut prétendre à être réserviste gendarme. Pour cela il faut passer un test psychotechnique puis, si le test se révèle bon, il faut suivre une formation de 15 jours au sein d’une unité militaire.

Bon à savoir : un gendarme est toujours armé, même les réservistes !

Pour en savoir plus, consultez le site reservistes.fr !

Retour haut de page