Portrait d'une femme exceptionnelle

Dans le cadre de son action PARITÉ et en amont de la journée internationale des droits des femmes, le fonds de dotation LIP S’engage a souhaité mettre en avant 5 femmes du Groupe LIP. 5 femmes au parcours aussi bien exceptionnel que différent. Chaque jour de la semaine, nous vous présentons le parcours et le combat d’une de ces wonderwomen.

Après l’enfer, le paradis

Après avoir travaillé pendant près de 10 ans auprès de personnes en situation de handicap en tant qu’aide médico-psychologique puis responsable de soins, cette jeune femme, que nous appellerons Rose, profite de son congé parental pour se former au métier des Ressources Humaines.

C’est ainsi qu’à 30 ans Rose démarre une nouvelle vie professionnelle en poussant par hasard, ou par culot, la porte d’une agence d’intérim LIP. Elle décroche alors un poste de chargée d’affaires.

Cette jeune femme n’est pas seulement courageuse parce qu’elle a pris un tournant professionnel mais aussi parce qu’elle a su dire STOP, qu’elle a su PARTIR de l’enfer dans lequel elle vivait dans sa vie personnelle. Son ex-compagnon, rencontré à l’école, devient vite son amour de jeunesse dès la fin du lycée. Un brin bagarreur avec les autres hommes, il reste pourtant très tendre, protecteur et amoureux de sa compagne, un bonheur… Jusqu’à cette première gifle ! 

Une histoire d’amour qui tourne mal

Mais à peine Rose avait-elle donné naissance à leur enfant que l’idylle devint un enfer.

Le petit a tout juste une semaine lorsqu’une dispute éclate et que la première gifle colle Rose contre le mur. Elle encaisse, c’est vrai qu’après tout c’était une dispute, elle était fautive elle aussi… En tout cas c’est ce qu’elle se dit, et ce qu’elle se dira pour les prochaines.

Excusant cet homme

Jusqu’au jour où Rose ne peut plus encaisser. Elle voit cet homme tenir son enfant, âgé d’à peine 3 mois, dans ses bras et feindre de le laisser tomber. C’en est trop, elle n’est plus seule à être menacée par le danger, son enfant aussi court un risque. Elle décide alors de mettre fin à cette relation toxique et invite son compagnon à quitter le domicile.

Mais les jours s’enchaînent et la violence continue. Régulièrement, il se camoufle sur le parking derrière sa voiture pour faire irruption dans l’appartement. Sachant que la baie vitrée est cassée, il en profite pour pénétrer dans le logement. Toujours alcoolisé, il s’en prend à Rose encore et encore… La violence atteint son apogée quand, un jour, il la tabasse avec ses poings et ses pieds, lui cassant le nez, la mâchoire, la défigurant…

Une reconstruction indispensable

Des plaintes sont déposées, des peines de prison sont prononcées mais ne sont pas effectuées par le coupable (les peines de moins de 1 an sont aménageables…). Le paroxysme est atteint le jour où il vient muni d’une grande arme blanche et menace de la tuer.

Rose arrive à s’échapper aux urgences et fait prévenir les gendarmes qui interpelleront l’homme. Après une énième plainte, il écopera de 3 ans de prison ferme.

Soutenue par sa famille, Rose arrive maintenant à se reconstruire, à reprendre confiance en elle et dans les hommes.

Les méfaits de cette histoire subsistent, Rose a peur du noir, des sous-sols, d’être seule dans une ruelle, d’être vulnérable…

Mais aujourd’hui, mariée et de nouveau maman d’un petit garçon, elle rayonne et se sent au paradis.

Arrêtons les violences 3919

Retour haut de page