L’agence BTP de Mâcon signe le 100ème cdi-intérimaire du Groupe LIP !

03/05/2018
L’agence BTP de Mâcon signe le 100ème cdi-intérimaire du Groupe LIP !

 

Postulez à nos offres d'emploi

 

Depuis son lancement en janvier 2015, les cdi-intérimaires chez LIP se sont multipliés. Il y a quelques jours, l’agence BTP de Mâcon a signé le 100ème contrat de ce type. Et il est particulier puisque c’est Christelle, une femme de 44 ans et peintre-plaquiste de formation, qui a accepté de s’engager auprès de LIP. Petit point sur ce cap franchi avec succès !

Le CDI-intérimaire, de quoi s’agit-il ?

Suite aux difficultés rencontrées par les intérimaires liées à leur statut trop souvent perçu comme “précaire”, il a été décidé de mettre en place un contrat alliant les avantages du CDI et ceux du travail temporaire. Ainsi est né le CDI-intérimaire, ce contrat signé entre une agence d’intérim et son travailleur temporaire fidèle. Grâce à cet engagement, nombreuses sont les personnes qui ont enfin pu accéder aux services de prêt et de logement pour mener à termes des projets d’achats immobiliers par exemple.

L’histoire atypique de notre centième cdi-intérimaire

Christelle est intérimaire depuis une dizaine d’années et fait appel à plusieurs agences de travail temporaire pour lui trouver des missions près de chez elle et correspondant à son profil et ses critères. Depuis un an sans interruption, elle répond toujours présente aux missions confiées par Leslie, chargée de développement à l’agence LIP à Mâcon. Pour la remercier de sa fidélité, de son engagement et de ses compétences reconnues par les entreprises auprès desquelles elle intervient, Leslie propose un diagnostic FSPI à Christelle, un entretien individuel permettant de faire le point sur ses besoins et ses attentes.

C’est à la fin de ces deux heures d’échanges conviviaux et professionnels que Leslie propose un contrat durable à Christelle, tout en lui rappelant le fonctionnement et les nombreux avantages du CDI-intérimaire

Ni une, ni deux, Christelle accepte sans hésiter, d’autant qu’elle a des projets personnels en tête et que le statut de CDI devrait lui faciliter la vie. C’est également l’occasion pour cette intérimaire fidèle de sécuriser son avenir professionnel en s’assurant des missions ou des formations tout au long de son contrat. Grâce à la confiance que lui accorde sa chargée d’affaires, Christelle peut envisager l’avenir en toute confiance et sérénité.

Quelle place pour les femmes dans le BTP en France ?

Ce n’est un secret pour personne, les professions du bâtiment et des travaux publics n’ont jamais attiré beaucoup de femmes. Et pourtant, de nombreux efforts ont été faits pour faciliter l’accès à ces métiers : vêtements professionnels adaptés, matériel plus léger et facile à manipuler, meilleures conditions de travail sur les chantiers, développement des techniques… Le recrutement des femmes dans ces métiers reste une difficulté que doivent surmonter les agences d’intérim BTP pour améliorer la mixité des profils professionnels.

Malgré tout cela, en 2014, seuls 11,6% des salariés du BTP sont des femmes. Parmi elles, 83 % travaillent dans l’administratif ou le commercial.

En 2016, on constate une très légère augmentation de +0,4%. Elles sont donc 12% à exercer un métier du BTP, dont 46,2% d’entre elles sont employées ou techniciennes contre seulement 1,5% d’ouvrières et 18,4% de cadres. Bref, autant dire que les femmes sont peu représentées sur les chantiers !

En revanche, l’entreprenariat dans les métiers du BTP semble séduire la gente féminine puisque plus d’une entreprise sur deux en France seraient dirigées par une femme. Elles occupent donc des postes stratégiques, quelle que soit la taille de leur société et leur spécificité. Au total, 4% des indépendants de la construction sont des femmes, de quoi donner bon espoir aux personnes qui n’osent pas se lancer à cause des stéréotypes.

Les femmes en intérim et chez LIP ?

En 2014, d’après les chiffres de l’INSEE, environ 25% des intérimaires sont des femmes, généralement plus diplômées que les hommes. Elles sont employées, techniciennes ou agents de maîtrise tandis que leurs homologues masculins sont plutôt des ouvriers. Enfin, les femmes intérimaires travaillent majoritairement dans les secteurs des services et de l’industrie. Elles sont seulement 1% dans l’agriculture et 3% dans la construction. Enfin, en général, les femmes commencent l’intérim à 26 ans et y restent pendant 8 ans.

Chez LIP, la branche BTP et Industrie comporte 96% d’hommes et 4% de femmes seulement. Malgré tous nos efforts pour recruter des femmes expert(e)s dans les domaines de l’Industrie, du BTP et du Transport, nous rencontrons de réelles difficultés. Il reste alors beaucoup de chemin à parcourir pour répondre aux exigences d’une société française qui se veut mixte et égalitaire dans tous les domaines professionnels.

Depuis début mai, nous comptons 105 CDI-I dans l’ensemble du Groupe LIP. Sept d’entre eux ont été signés par des femmes dont 5 exercent un métier dans le Tertiaire et deux dans le BTP et l’Industrie. Un lent démarrage qui ne peut que s’améliorer avec le temps et les efforts de nos consultant(e)s et chargé(e)s d’affaires.

Recruteur, pourquoi devez-vous embaucher des femmes dans votre entreprise de BTP ?

En dehors de convaincre les jeunes diplômées de suivre des cursus dans le BTP, il faut que les entreprises de ce secteur soient capables de les embaucher rapidement et durablement. D’après certains chefs d’entreprises, avoir une ou plusieurs femmes salariées sur un chantier est très bénéfique. D’une part parce qu’elles choisissent leur profession et sont donc tout à fait consciente des préjugés auxquels elles vont devoir faire face. Elles sont alors préparées à faire tout leur possible pour prouver qu’elles sont capables de travailler comme les hommes et donnent une importance particulière à l’excellence professionnelle. Les chefs d’entreprises reconnaissent souvent les femmes pour leur minutie et leur soin du détail. D’autre part, elles apportent un regard neuf et une complémentarité au sein d’équipes masculines qui, souvent, ne pensent plus à évoluer. Ainsi, les femmes engendrent des réflexions constructives pour développer le fonctionnement des entreprises du BTP.

Avec son instinct protecteur par nature, la gente féminine est particulièrement attentive aux conditions de travail, notamment au respect des normes de sécurité et à l’organisation du chantier. Les femmes ont un rôle primordial dans la progression des PME et TPE du BTP car elles dégagent une image positive auprès des concurrents. Embaucher des peintres, carreleuses, plaquistes ou encore couvreuses, c’est montrer que vous êtes une société dynamique, moderne et prête à faire confiance à l’Humain plutôt qu’à l’homme.

Partager

Retour en haut