Découvrez l’agence d’intérim à Vitrolles avec Vincent, exploitant recruteur expert

agence intérim vitrolles transport logistique

Vincent est exploitant recruteur confirmé au sein de l’agence intérim à Vitrolles depuis janvier 2022. Avant de rejoindre l’aventure LIP, il a travaillé en France métropolitaine et Nouvelle-Calédonie, dans le secteur du transport et de la logistique. Passionné par ce milieu, il a accepté de répondre à nos questions. Découvrez son témoignage fraîchement recueilli !

Inscription intérimaire

Pour commencer, peux-tu te présenter ?

J’ai 30 ans et je suis ce qu’on peut appeler « un pur produit du transport » puisque j’ai un BTS transport et logistique.

J’ai commencé à découvrir ce milieu lors de mes stages en tant qu’agent de quai. Après l’obtention de mon BTS, j’ai eu un CDD dans une entreprise qui m’avait accueilli pour un stage. Ils m’ont proposé un CDI mais j’ai refusé car l’ambiance ne me convenait plus. J’ai ensuite travaillé chez Dassault Aviation en tant que contrôleur de pièces sur les mirages 2000 et rafales puis j’ai évolué au poste de magasinier.

Postulez sur notre site emploi

LIP Safari

Ensuite, j’ai enchaîné les différentes expériences professionnelles, passant d’un service litige et réclamation à la livraison de bagages. Puis, un jour, une entreprise située en Nouvelle-Calédonie m’a contacté pour me proposer un poste de superviseur transport au sein de la plus grosse base alimentaire de l’île. J’avais 25 ans, je me suis dit, « c’est maintenant ou jamais ! » Ma conjointe et moi sommes partis à l’aventure.

Au bout de 4 mois, j’ai été confronté à des difficultés avec le personnel local, à tel point que mon contrat a pris fin prématurément avec l’accord du gouvernement calédonien. J’ai alors trouvé un nouveau poste dans une entreprise de papèterie en tant que logisticien, puis dans les douanes comme déclarant douanes et enfin dans une société de logistique spécialisée dans les produits de beauté et de manucure pour les femmes.

En septembre 2021, nous avons décidé de rentrer en France car la distance avec nos proches était devenue difficile à vivre, encore plus à cause de la pandémie.

Quel parcours ! Qu’as-tu fait une fois de retour en France ?

En rentrant, j’ai travaillé un mois et demi à Marseille en tant qu’agent de transit. Puis, j’ai été contacté par Juliette, chargée de recrutement chez LIP. Elle m’a proposé un poste d’exploitant recruteur au sein de l’agence intérim à Vitrolles. Je ne connaissais pas LIP mais c’est là que tout à commencer…

Comment s’est passée ton arrivée dans l’agence d’intérim à Vitrolles ?

J’ai pris mon poste le 3 janvier 2022, en tant qu’exploitant recruteur. Seulement trois jours après mon arrivée, la directrice d’agence est partie. Mais cela ne m’a pas démotivé, bien au contraire ! Au bout de quatre mois, j’ai réussi à faire monter le planning d’intérimaires et j’ai fait rentrer de nouveaux clients. J’ai évolué en devenant exploitant recruteur confirmé, poste que j’occupe toujours aujourd’hui.

As-tu des projets professionnels chez LIP ?

Oui ! Je suis très heureux dans cette entreprise et dans mon agence d’intérim à Vitrolles. Je fais mes preuves chaque jour mais j’ai encore beaucoup à apprendre, notamment sur la partie commerciale.

J’ai l’ambition de continuer de développer le portefeuille clients et intérimaires. Par exemple, j’aimerais profiter de notre proximité avec l’aéroport de Marseille pour recruter des bagagistes.

Et qui sait, j’aurais peut-être l’opportunité de devenir responsable d’agence un jour ! 😉

Que peux-tu nous dire sur ton agence d’intérim à Vitrolles ?

Elle est issue d’un rachat et a pris les couleurs LIP en 2014. Nous sommes deux, j’ai la chance de pouvoir compter sur Audrey qui est assistante d’agence. Notre responsable de secteur, Béatrice, a également un bureau dans l’agence et est régulièrement là.

Notre agence d’intérim à Vitrolles est très bien située puisque nous sommes à seulement 20 minutes de Marseille. On est sur le cours principal de Vitrolles, il est facile de venir et de se garer. Nous sommes au premier étage d’un immeuble, ce qui nous permet d’éviter le tout-venant.

Enfin, les locaux mériteraient sans doute un petit rafraîchissement mais nous y sommes bien et nous accueillons toujours nos intérimaires et candidats avec un café. C’est un peu la marque de fabrique de LIP 😉

Quelles sont les spécialités métiers de ton agence d’intérim à Vitrolles ?

Notre expertise se concentre autour des métiers du transport et de la logistique. Dans ces deux secteurs d’activité, nous proposons tous les postes : chauffeurs PL SPL, VL, pour des relais de nuit, des trajets nationaux, régionaux et internationaux. Nous faisons de la messagerie, de l’express, de l’agroalimentaire. Bref, nous répondons aux besoins de nos clients de la région.

Du côté de la logistique, nous recrutons des caristes, préparateurs de commandes, agents de quai et manutentionnaires, qu’ils soient débutants ou expérimentés.

Voir toutes les offres d’emploi de l’agence intérim Transport et Logistique à Vitrolles

Combien d’intérimaires avez-vous au planning ?

En moyenne, nous déléguons 55 intérimaires par semaine chez nos clients mais il arrive qu’en période estivale, ils soient 75 ! A cela s’ajoutent les placements en CDI et CDD et je ne suis pas peu fier d’être sur la première marche du podium dans le secteur de mon responsable.

On a également eu 4 CDI-I dans l’année mais ils ont été embauchés. Actuellement, nous n’en avons plus qu’un, Manuel. Il est chauffeur PL en messagerie. Quand il est arrivait pour s’inscrire dans notre agence d’intérim à Vitrolles, il était novice et venait d’obtenir son permis. Il se plaignait que personne ne lui donnait sa chance mais c’était sans compter sur moi !

Qui sont les clients de votre agence intérim à Vitrolles ?

Nous travaillons majoritairement avec des TPE et PME de la région. Nous avons également des accords-cadres avec de grosses sociétés, cela représente même 30 à 40% de notre chiffre.

Nos clients sont des plateformes logistiques, des transporteurs, des entrepôts de stockage ou encore des usines de fabrication. Ils sont situés à Vitrolles mais aussi à Saint-Martin-de-Crau, la Ciotat ou encore Aubagne. Le périmètre est large et offre de très belles opportunités pour l’agence !

Collaborez-vous avec d’autres agences d’intérim du réseau LIP ?

Oui, cela est très fréquent. Moi, j’ai un très fort esprit d’équipe, je raisonne constamment « Groupe ». Dès que j’ai un profil qui ne correspond pas à mes besoins, je le transmets à mes collègues. A titre d’exemple, je suis souvent en contact avec Théo de l’agence intérim à Aix-en-Provence et Florian de l’agence située à Martigues. Il m’arrive aussi de travailler avec l’agence intérim de Marseille pour se transmettre des profils et des clients. Cette collaboration fonctionne parfaitement bien, tout le monde est satisfait et c’est une vraie force chez LIP.

Comment se porte le marché de l’emploi en intérim à Vitrolles ?

Clairement, c’est la cata ! Nous faisons face à une véritable pénurie de candidats. Pourtant, nous avons beaucoup d’opportunités à saisir dans le transport et la logistique. Mais quand on diffuse une offre d’emploi, on ne reçoit pas de candidatures. Nous comptons alors beaucoup sur le bouche-à-oreille entre intérimaires et cela fonctionne bien. Dans le milieu, la « radio chauffeur » nous permet de débaucher des conducteurs.

Comment expliques-tu ces difficultés à recruter ?

Il y a de nombreux facteurs mais la proximité avec la mer ne facilite pas les choses ; les candidats préfèrent profiter de la plage en été plutôt que de travailler. C’est la réalité mais heureusement, nous pouvons toujours compter sur des chauffeurs fiables.

Quelle est la stratégie de votre agence d’intérim à Vitrolles pour se développer ?

Nous avons participé à des salons de l’emploi mais jusqu’à maintenant, ça n’a rien donné. Les candidats n’étaient pas au rendez-vous, nous n’avons eu aucun profil correspondant à nos besoins. Nous essayons d’entrer en relation avec Pôle emploi Vitrolles pour nouer un partenariat sur le long terme. Enfin, nous lançons une session de formation pour 8 chauffeurs ayant le permis PL et souhaitant obtenir le permis SPL.

Enfin, nous utilisons la totalité de notre budget formation, voire plus, pour faire évoluer nos intérimaires. Une fois qu’un salarié a fait ses preuves chez nos clients, on lui propose une formation professionnelle. La demande peut également venir de lui, s’il ressent le besoin d’évoluer. En tant qu’employeur, c’est notre rôle de les accompagner dans leur évolution de carrière.

Quels sont les métiers en pénurie dans le transport et la logistique ?

Tous les métiers haute comme basse qualification, sans exception. Vraiment, c’est aussi difficile de trouver un chauffeur qu’un préparateur de commandes. Pourtant, nous proposons entre 10 et 20 postes chaque jour, que ce soit en CDI, CDD ou intérim à Vitrolles et dans les environs.

Selon toi, pourquoi vos intérimaires choisissent de travailler en intérim ?

Il y a plusieurs cas de figure. Pour certains, c’est un peu par défaut, notamment sur les postes basse qualification. Certains chauffeurs PL ou SPL font ce choix à vie car cela répond à leurs attentes. Ils ont les IFM et ICP, ils ne sont pas « mariés » à une entreprise et peuvent s’arrêter puis reprendre. Nous devons alors nous adapter à ces différents profils pour les satisfaire, tout en tenant compte des besoins de nos clients.

Que penses-tu de l’image de l’intérim aujourd’hui ?

J’ai moi-même été intérimaire et j’avais une mauvaise image de l’intérim. A mon sens, on ne parle pas assez des avantages qu’on peut avoir en dehors des IFM et ICP. Le compte-épargne-temps (CET) par exemple, est très intéressant. Dans notre agence intérim à Vitrolles, quand un candidat vient s’inscrire, je prends le temps de les conseiller, de répondre à toutes leurs questions pour qu’ils aient conscience que l’intérim est une superbe aventure.

Selon toi, l’intérim c’est une aventure tous les jours ou plutôt la routine ?

C’est une aventure tous les jours, sans hésitation ! On ne peut pas parler de routine car tous les jours sont différents, on apprend toujours de nouvelles choses. Et cela me convient parfaitement car j’ai tendance à m’ennuyer rapidement. Quand le téléphone sonne, on ne peut pas savoir ce qui nous attend. Il faut relever des challenges constamment, et j’adore ça !

Retour haut de page