Peut-on cumuler chômage partiel et intérim en France ?

14/05/2020
Peut-on cumuler chômage partiel et intérim en France ?

Depuis deux mois, le nombre de salariés au chômage partiel ne cesse d’augmenter. Sans activité professionnelle, le temps s’avère particulièrement long ! Pourtant, il existe une solution pour s’occuper : l’intérim ! Découvrez comment cumuler chômage partiel et missions d’intérim pendant la pandémie du Covid-19.

Les particularités du chômage partiel pendant la pandémie du coronavirus

D’après les derniers chiffres de la Direction des statistiques du ministère du Travail, plus d’un million d’entreprises françaises ont effectué une demande de chômage partiel au fur et à mesure du confinement. Dès l’annonce de la mise en place de ce système exceptionnel, les dirigeants de société ont entamé les démarches pour obtenir l’aide de l’Etat.

Selon la ministre du Travail Muriel Pénicaud, 12,4 millions de demandes ont été adressées aux services de l’Etat concernant le chômage partiel. Cela représente 429 heures chômées par salarié, soit plus de 12 semaines à 35 heures.

L’adaptation au télétravail limite le recours au chômage partiel

Toujours selon la Direction des statistiques du ministère du Travail, “47% des demandes de chômage partiel concernaient des entreprises de moins de 50 salariés, contre seulement 33% pour les entreprises de 250 salariés ou plus”. Cela pourrait s’expliquer par une meilleure adaptation au télétravail dans les sociétés de grande taille, permettant ainsi aux salariés de continuer leur activité chez eux. A cela s’ajoute une trésorerie plus importante dans les ETI que dans les TPE et PME.

Concernant les secteurs d’activité, les établissements des activités spécialisées, scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien (20%), de commerce (16%) et de la construction (11%) représentent 50% des demandes et 48% des effectifs en chômage partiel.

Un budget de 24 milliards d’euros pour le chômage partiel des salariés français

Mi-avril 2020, Bruno Le Maire a annoncé au micro de BFMTV/RMC mettre “24 milliards d’euros sur le chômage partiel”. Au total, l’effort public pour aider l’économie française atteindra plus de 100 milliards d’euros. Mais selon Eric Woerth, président de la commission des finances, “le coût total du dispositif serait de plus de 58 milliards d’euros, bien supérieur aux 24 milliards budgétés par le gouvernement dans le deuxième PLFR, qui augmentait déjà nettement l’enveloppe initiale de 8,5 milliards d’euros”. Pour lui, “les chiffres du PLFR voté en ce moment sont forcément une version minorée. La vérité se situe vraisemblablement entre 30 milliards et 40 milliards d’euros”.

Peut-on travailler en intérim pendant le chômage partiel ?

12,4 millions de salariés sont au chômage partiel depuis le 16 mars 2020. Si le déconfinement a eu lieu lundi 11 mai pour certains d’entre eux, ils sont encore très nombreux à rester chez eux, faute de réouverture de l’entreprise. C’est notamment le cas pour tous les professionnels du tourisme et de l’hôtellerie-restauration. Les établissements ne sont toujours pas autorisés à ouvrir, laissant sur la touche les millions de personnes exerçant dans ces secteurs d’activité. Pour autant, il est tout à fait autorisé de cumuler chômage partiel et intérim, découvrez comment !

Un site emploi dédié à la crise sanitaire du Covid-19

Pour encourager les Français à ne pas rester à rien faire, le Gouvernement les incite à occuper des postes en intérim dans les secteurs qui ont besoin de main d’oeuvre. Pour cela, une plateforme en ligne à destination des chômeurs et salariés en activité partielle répertorie les offres d’emploi à pourvoir pendant la pandémie.

Il est ainsi tout à fait possible de cumuler allocation chômage ou chômage partiel et intérim chez un autre employeur, et cela est déjà autorisé depuis 2013, bien avant la pandémie du Covid-19 donc ! Attention cependant, le salarié doit s’assurer que son contrat de travail ne prévoit pas une clause d’exclusivité l’obligeant à ne travailler que pour son employeur tout au long de la durée de son contrat. A cela s’ajoute l’obligation de loyauté et de non-concurrence. Autrement dit, un salarié ne peut pas travailler pour le concurrent de son employeur actuel (ça coule de source !). Enfin, le salarié doit informer son employeur de sa décision d’exercer une activité professionnelle au sein d’une autre entreprise durant son activité partielle. 

Les secteurs d’activité qui recrutent pendant la pandémie de coronavirus

Au cours de ces deux mois exceptionnels, certaines entreprises n’ont jamais baissé le rideau. Si nous avons souvent parlé des établissements de santé (hôpitaux, EHPAD, cliniques, centres sociaux...), de nombreuses industries ont continué leur activité, notamment dans le secteur de l’énergie. Les soudeurs, tuyauteurs, chaudronniers ont été particulièrement recherchés pendant le confinement, afin de répondre aux besoins des grands groupes comme EDF ou Total. En parallèle, les industries du textile ont adapté leur travail en produisant des masques et surblouses pour les professionnels en première ligne face au coronavirus. Il a donc fallu faire appel à des personnes motivées pour prêter main forte, qui ont trouvé tout intérêt à cumuler chômage partiel et intérim ! Quant à l’agriculture, le confinement a poussé certains Français à consommer plus local. Les agriculteurs ont donc dû répondre à un pic d’activité pour assurer les livraisons à domicile ou les retraits de commandes dans le respect des règles sanitaires. Enfin, les entreprises de la grande distribution ont vu leur fréquentation augmenter chaque jour depuis le 17 mars et le personnel en chômage partiel pour garde d’enfants notamment a dû être remplacé à la hâte par des intérimaires.

Comment trouver un emploi en intérim pendant la pandémie ?

Vous êtes au chômage partiel et vous recherchez une mission d’intérim ? Vous ne supportez plus de ne rien faire ? Rassurez-vous, de nombreuses offres d’emploi sont toujours disponibles sur LIP SAFARI, le jobboard du Groupe LIP. Consultez sans plus attendre les postes à pourvoir, postulez en ligne en quelques clics seulement et démarrez un nouveau job en toute légalité. Grâce aux agences d’emploi LIP, vous n’êtes plus confiné chez vous, pour une durée indéterminée. Profitez de votre chômage partiel pour découvrir de nouveaux métiers, venir en aide aux entreprises de votre région et enrichissez votre CV !

Partager

Retour en haut