Découvrez l’intérim transport à Toulouse avec Audrey !

interim transport toulouse

Direction le sud de la France, et plus précisément la ville Rose pour rencontrer Audrey, directrice de plusieurs agences d’intérim transport à Toulouse et Bordeaux ! Elle nous a accordé quelques minutes de son temps pour répondre à nos questions en toute sincérité. Cette interview, “c’est le pompon sur la Garonne” comme dirait les Toulousains avec leur accent chantant 😉

Inscription intérimaire

Salut Audrey ! Qui se cache derrière ce sourire accueillant ?

Salut et merci pour cet interview ! Je m’appelle donc Audrey, j’ai 32 ans et je suis un produit du transport. J’ai fait un BTS dans ce secteur d’activité à Paris puis j’ai travaillé dans différentes entreprises spécialisées dans le transport.

Quelle est ton histoire avec LIP Mantrans ?

En 2013, j’étais exploitante recruteuse à l’agence intérim transport à Argenteuil. Malgré ce poste très enrichissant, j’ai voulu retourner au cœur du métier, dans le transport même. Puis en mai 2019, j’ai eu l’opportunité d’ouvrir une nouvelle agence intérim transport à Bordeaux avec LIP Mantrans. J’ai sauté sur l’occasion, ce challenge me plaisait beaucoup ! Et il y a un an, j’ai repris les rênes de l’agence LIP Mantrans à Toulouse.

Postulez sur notre site emploi

LIP Safari

Tu es donc directrice de l’agence de Toulouse ?

Oui, mais pas que ! Je suis directrice multisites, donc de plusieurs agences. Dans mon giron, je m’occupe des agences intérim transport de Toulouse et de Bordeaux. J’organise mon emploi du temps entre ces deux agences.

C’est un poste auquel je suis parfaitement épanouie. J’accompagne les exploitants recruteurs dans leur formation et évolution professionnelle, je mets tout en œuvre pour aider au développement de l’agence. C’est un vrai travail d’équipe et j’ai la chance de pouvoir compter sur des personnes motivées et impliquées.

Peux-tu nous parler de l’agence intérim transport à Toulouse ?

Avec plaisir ! Elle a ouvert ses portes en 2014 et est spécialisée dans les métiers du transport et de la logistique. Elle est très bien située, au Nord de Toulouse, à Villeneuve-lès-Bouloc plus précisément. Nous sommes entourés d’entreprises spécialisées dans le transport et la logistique. C’est très important pour nous d’être à proximité immédiate de nos clients car nous pouvons leur rendre visite très rapidement au besoin, cela facilite beaucoup les relations.

Notre localisation est également stratégique pour nos intérimaires. Si nous étions en plein centre-ville, ils ne pourraient pas venir nous voir aussi facilement, ne serait-ce que pour se garer ce serait très difficile.

Connaissez-vous L'Ecole de la Réussite ?

Ecole de la réussite

L’agence d’intérim transport à Toulouse est gérée par Anabelle, exploitante recruteuse et Karine, responsable de l’agence. Pour ma part, j’y vais plusieurs jours par semaine afin de les soutenir et de relancer l’activité.

Que dirais-tu de la répartition de l’activité entre transport et logistique ?

La majorité de notre activité est générée par le transport. Si je devais parler en pourcentage, je dirais 60% transport et 40% logistique. Nous travaillons avec des clients toulousains et des transporteurs nationaux qui ont leur siège à Toulouse. D’autres clients des régions alentours nous passent commande également de temps en temps. Au total, nous comptons une quinzaine de clients actifs mais notre objectif est bien sûr de développer ce portefeuille.

En parlant d’objectifs, quels sont ceux fixés pour votre agence à Toulouse ?

Il y en a beaucoup ! À commencer par la fidélisation des intérimaires. Nous n’avons pas encore signé de CDI-intérimaire mais en 2022, on va tout faire pour !

Nous souhaitons également développer l’activité travaux publics et logistique car il y a beaucoup d’opportunités sur ces secteurs. On envisage aussi de nous lancer dans le recrutement de profils pour les transports en commun toulousains. C’est déjà pas mal, non ? ?

Ah et bien évidemment, nous allons rencontrer de nouveaux clients et recruter de nouveaux intérimaires pour que le planning passe de 25 mecs au planning par semaine à… autant que possible !

La force de LIP c’est notre hyperspécialisation. Il faut que tout le monde le sache, y compris à Toulouse !

Vous ne serez pas seules dans ce développement je crois ?

Effectivement, nous pouvons compter sur le soutien de nos collègues des autres agences de Toulouse, notamment l’agence Tertiaire avec qui nous sommes très souvent en contact. Nous travaillons main dans la main et en parfaite intelligence dans un objectif commun : satisfaire les clients et les intérimaires.

Le marché de l’intérim transport à Toulouse est-il au beau fixe ?

Oh que oui ! Il y a des besoins partout, tout le temps. Que ce soit dans le secteur du transport ou dans celui de la logistique, les entreprises ont beaucoup de postes à pourvoir mais elles manquent cruellement de main d’œuvre. Ils ont besoin de nous, de notre savoir-faire, pour recruter les bons profils mais ce n’est pas facile.

Il y a un vrai décalage entre les besoins de nos clients et les personnes disponibles sur le marché de l’intérim transport à Toulouse. Il y a quelques années, la tendance était complètement inversée ; les candidats avaient de grandes difficultés à trouver un job. Maintenant, ce sont les entreprises qui se retrouvent en pénurie de personnel.

Après avoir échangé avec nos clients, j’ai appris qu’ils souffraient du manque de matières premières qui permettent de fabriquer des camions flambants neufs. Habituellement, il y a un délai de six mois entre la commande et la livraison d’un véhicule. Maintenant, il faut attendre deux ans ! C’est vraiment problématique pour les transporteurs qui ont des demandes grandissantes mais qui se retrouvent stopper dans leur élan de développement.

Quels sont les métiers les plus difficiles à recruter et inversement ?

Tous les profils de chauffeurs routiers sont pénuriques. Que ce soit pour des missions sur des zones courtes, longues, avec ou sans découchés, dans les travaux publics ou dans le transport frigo, les conducteurs PL et SPL sont une denrée très rare à Toulouse. Les bons profils sont déjà tous au volant…

Nous avons un peu plus de facilité à trouver des manutentionnaires et des caristes, d’où notre volonté de développer davantage la partie logistique sur l’agence.

Enfin, nous aimerions pouvoir accompagner nos fidèles intérimaires en les formant. Pour le moment, ça n’a pas été possible mais on espère pouvoir y parvenir dans les mois et années à venir.

N’est-ce pas lié au type de contrat de travail que vous proposez ?

C’est vrai que la très grande majorité de nos offres en intérim transport à Toulouse sont de courtes missions de travail temporaire. Dans notre secteur d’activité, c’est un peu la norme. Nos chauffeurs apprécient la souplesse de l’intérim, et les IFM et ICP bien sûr. Ils font un peu la pluie et le beau temps puisqu’ils savent que nous manquons de personnel…

Nous faisons quelques placements en CDI mais l’intérim est souvent plébiscité par nos clients qui l’utilisent pour tester nos intérimaires avant embauche ou pour remplacer un salarié absent.

As-tu déjà fait face à des aprioris sur l’intérim ?

Pas spécialement non. Je n’ai personnellement jamais été intérimaire donc je ne peux pas dire grand-chose. En tout cas, dans mon entourage, l’intérim n’a pas de mauvaise ou bonne image. C’est un secteur d’activité comme un autre. Mes proches voient que je suis pleinement épanouie à mon poste et dans mon entreprise, c’est le principal, non ? ?

Selon toi, l’intérim c’est une aventure tous les jours ou plutôt la routine ?

Le transport et la logistique en général, c’est l’aventure tous les jours. Alors recruter des gars, leur trouver les bonnes missions et en parallèle répondre aux besoins de nos clients, c’est clairement un défi de chaque instant ! La seule différence avec nos clients transporteurs, c’est qu’on ne gère pas de parcs de véhicules.

Nous sommes toujours dans le speed, dans l’urgence. Nous avons très peu de longues missions, beaucoup sont à la journée ou à la semaine, c’est propre à l’intérim transport à Toulouse. On doit donc constamment être au taquet pour maintenir et développer le planning tout en assurant des postes à nos intérimaires. Nous faisons un métier hyper intéressant parce que nous sommes en contact avec des clients et candidats très différents.

On sent que tu es une vraie passionnée du transport !

C’est clair ! Je suis tombée dedans jeune, je ne me verrais pas quitter ce milieu. Franchement, je serais incapable de recruter un plombier (rires). Faire de l’intérim oui, mais seulement dans le secteur du transport !

Retour haut de page