Directeur d’agence d’intérim BTP à Lyon en confinement : comment garder le lien ?

07/05/2020
Directeur d’agence d’intérim BTP à Lyon en confinement : comment garder le lien ?

 

Postulez à nos offres d'emploi

 

Depuis l’application des mesures de confinement, les plannings de nos agences d’intérim ont diminué fortement, voire totalement. Nos clients ont dû stopper leurs chantiers, leurs besoins en main d’oeuvre temporaire ont disparu. Malgré cela, les agences d’intérim LIP spécialisées dans le BTP et l’Industrie n’ont jamais cessé de répondre aux besoins de leurs clients et de leurs intérimaires. Découvrez en exclusivité le témoignage de Jérôme, directeur de l’agence LIP BTP à Lyon.

Comment se portait l’intérim BTP à Lyon avant le confinement ?

Notre agence d’intérim BTP est spécialisée dans les métiers de plâtrerie peinture, menuiserie, sol, façade, carrelage, et manutention. Dans la région lyonnaise, le marché de l’intérim se portait très bien avant les mesures de confinement. Notre agence d’intérim à Lyon a connu une forte reprise en début d’année, nous avons d’ailleurs dépassé largement les objectifs fixés. Début mars, nous avions 15 intérimaires supplémentaires au planning comparé à mars 2019. En résumé, avant le coronavirus, nous étions sur les chapeaux de roues.

Quels sont les impacts du confinement sur votre activité ?

L’annonce du confinement a eu un impact désastreux sur notre activité, et donc sur notre planning. En quelques jours, 95% de nos intérimaires ont dû arrêter leur mission. La première semaine, nous avons perdu une centaine d’intérimaires… sur 115 ! C’est une grande déception pour toute l’équipe mais la sécurité de chacun passe avant tout.

Concernant l’organisation du travail, il a fallu apprendre à exercer notre métier autrement, à distance ce qui n’a pas été évident tout de suite. Auparavant, nous n’avions jamais effectué de télétravail. En seulement quelques jours, nous sommes passés de journées très remplies à un chômage partiel. Nous n’avons pas pu anticiper et nous préparer à la situation mais en tant que directeur d’agence, j’ai très vite compris qu’il était indispensable de définir des tâches quotidiennes et d’accompagner mes collègues dans leur propre organisation. Je tenais absolument à garder un cadre malgré les conditions exceptionnelles.

Comment conciliez-vous le confinement et le chômage partiel ?

Comme en agence, chaque lundi matin est l’occasion de se réunir via visioconférence pour prendre des nouvelles et échanger sur les différentes actions à mener pour la semaine qui débute. Tout le monde participe à cette réunion, y compris les deux participants de l'École de la Réussite que nous avons accueilli début mars pour six mois de formation.

J’ai pris mon rôle de directeur d’agence au sérieux (comme toujours) et avec mon équipe nous nous sommes concertés pour définir des actions commerciales. De plus, nous avons accentué l’utilisation du CRM afin d’enrichir la base pour la reprise des activités le 11 mai. J’ai incité les chargés d’affaires à varier leurs techniques de sourcing notamment via les jobboards, dont LIP SAFARI, dans le but de constituer un vivier d’intérimaires pour accompagner les entreprises qui auront besoin de main d’oeuvre pour pallier les retards des chantiers et en démarrer des nouveaux.

Nous avons également invité nos intérimaires et nos clients à choisir la solution de dématérialisation pour faciliter nos échanges actuels et futurs. Le confinement a permis à chacun d’entre nous d’effectuer une mise à jour des documents officiels de nos candidats (justificatifs de domicile par exemple).

Enfin, au sein de notre agence, nous sommes très proches habituellement. Nos relations sont amicales, nous partageons plus que nos journées de travail. Pour entretenir ce lien, nous organisons régulièrement des apéros virtuels. C’est l’occasion de souffler, de rire, de partager des anecdotes sur nos expériences du confinement.

Comment gérez-vous vos clients et vos intérimaires à distance ?

Chaque semaine, nous prenons des nouvelles de nos intérimaires par téléphone, SMS ou email. Certains d’entre eux sont dans des situations très difficiles, et ils nous font part de leur grande souffrance. Les premières semaines après le début du confinement, chaque collaborateur de l’agence a pris contact avec ses clients pour connaître leur situation et répondre à leurs besoins.


Nos intérimaires ont répondu à notre sollicitation en nous envoyant des selfies de leur confinement. Merci à tous !

Nous gardons le lien grâce à différentes actions de communication. Chaque semaine, nous publions des photos, des vidéos sur notre page Facebook et nos comptes LinkedIn. Par exemple, nous avons réalisé une vidéo de nos intérimaires pour illustrer leur expérience du confinement. En parallèle, une websérie est en cours de réalisation pour mettre en avant nos chargés d’affaires. Pour ne rien manquer de nos communications, suivez-nous sur Facebook !

Quelles sont leurs questions et leurs craintes ?

De nombreux clients nous demandent quelle est la situation du Groupe LIP. Plus que jamais, l’intérim dans le BTP est un indicateur important pour connaître la dynamique du pays et nos clients y sont très sensibles. Quand on leur dit que nos plannings sont en baisse, ils sont plutôt rassurés et se disent que nous sommes tous dans le même bateau.

Du côté des intérimaires, les inquiétudes concernent davantage le versement de leur salaire. Beaucoup ont eu peur de ne pas être payés et d’être abandonnés. Nous avons dû les mettre au chômage partiel ou en arrêt pour garde d’enfant. Les intérimaires nous demandent régulièrement s’il y a du travail, ils sont plus motivés que jamais et ont hâte de retourner sur les chantiers.

Grâce aux nombreuses communications transmises par le siège social de LIP, nous avons pu apporter des réponses aux questions de nos clients et intérimaires. Il est important de renforcer le contact direct ; nous ne sommes pas que des commerciaux, nous avons un rôle de conseil et nous entretenons des relations de confiance sur le long terme avec chaque interlocuteur professionnel. Quand un client fait appel à notre agence d’intérim LIP, nous nous devons d’offrir des services de qualité, d’être réactifs et disponibles à tout moment. La proximité est une valeur que nous entretenons au quotidien dans notre agence.

Comment envisagez-vous la reprise de l'activité après le 11 mai ?

Depuis quelques semaines, quelques chantiers ont repris dans la région lyonnaise. Mais pour le moment, le planning est encore très loin de l’avant-confinement. La direction du Groupe LIP a commandé du matériel de protection (gants, masques, plexiglas, gel hydroalcoolique) afin d’assurer la sécurité des intérimaires et des permanents en agence. Nous avons également mis en place un questionnaire de santé obligatoire pour chaque intérimaire pour s’assurer qu’ils ne soient pas contaminés par le coronavirus.

Ce lundi 11 mai, l’agence BTP va ouvrir partiellement dans des conditions très particulières. Le respect des gestes barrières, des horaires d’ouverture très restreints et un effectif réduit sont indispensables pour redémarrer prudemment. D’après certains clients, les plannings vont reprendre assez vite mais il est encore trop tôt pour savoir quand nous retrouverons une situation normale.

Enfin, je tiens à remercier toute l’équipe de l’agence d’intérim Tolstoï pour leur motivation et la continuité des activités. Je pense notamment à Orlane et Laurent qui, malgré les conditions, continuent de former à distance Sélim et Paul-Clément, nos deux chargés d’affaires en devenir. Et comme je dis souvent : “c’est dans l’adversité que l’on devient plus fort, alors gardons espoir, nous reviendrons tous plus déterminés, motivés pour pouvoir gravir des sommets ensemble”.

Partager

Retour en haut