L’agence d’intérim à Aubagne recrute des scaphandriers en intérim !

certification hyperbare scaphandrier

Dans la famille hyperspécialisation chez LIP, je demande l’agence d’intérim à Aubagne ! Elle vient d’obtenir la certification hyperbare rendant possible le recrutement et la délégation de scaphandriers (ou plongeurs professionnels). En voilà une spécificité encore jamais vue chez LIP ! Elle mérite qu’on s’y intéresse sérieusement, non ?! Nous avons rencontré Guillaume Maret, responsable de cette nouvelle activité. Il nous dit tout sur ce projet ambitieux et hors du commun qui permet une nouvelle fois à LIP de se démarquer.

Qui es-tu Guillaume ?

C’est une vaste question… Pour commencer, j’ai 41 ans et j’ai été joueur de waterpolo professionnel. Je plonge depuis tout petit, l’eau c’est mon élément ! J’ai toujours voulu être scaphandrier mais ça n’était pas compatible avec ma carrière sportive. Quand j’ai pris ma retraite sportive, je me suis dit que c’était le moment idéal pour me former au métier de plongeur professionnel.

Finalement, j’ai eu l’opportunité d’occuper un poste de directeur d’exploitation dans une entreprise familiale qui louait du matériel pour l’événementiel, j’ai voulu relever le challenge.

As-tu réalisé ton rêve de devenir scaphandrier ?

Oui ! J’ai passé la formation à l’institut national de plongée professionnelle qui est à Marseille. J’ai exercé pendant quatre ans mais malheureusement, j’ai été victime d’un accident du travail. Bien que je pourrais encore exercer, ce serait sous certaines conditions qui ne me conviennent pas.

Chez LIP, nous avons l’habitude des métiers atypiques mais là… Comment est venu ce projet ?

Suite à mon accident, je me suis demandé ce que je pouvais faire. J’avais déjà dans un coin de ma tête l’idée de créer une boîte d’intérim spécialisée dans le recrutement de scaphandriers. Lors de mes missions, on me demandait toujours “tu n’aurais pas un ou deux scaphandriers à nous recommander ?”. À force d’entendre ces remarques, j’ai fini par me dire qu’il y avait du potentiel. Un jour, j’ai rencontré une personne qui travaille avec LIP. Je suis entré en contact avec Renaud Ponsot en juillet 2021. Nous avons échangé sur mon projet et petit à petit, il s’est construit.

J’ai rejoint le Groupe LIP le 1er juin 2022 en tant que responsable unité. Je suis rattaché à l’agence d’intérim à Aubagne et mon objectif est de développer une nouvelle activité, celle du recrutement de scaphandriers professionnels.

Le métier de scaphandrier est peu connu. Que peux-tu nous dire à son sujet ?

Beaucoup de choses ! C’est un métier passionnant. Tout ce qu’on peut faire sur la terre ferme dans le BTP, on peut le faire sous l’eau ! 😉

Concernant les tâches à réaliser, elles sont très variées. On peut souder, bétonner, découper avec des machines, inspecter, faire de la maintenance… Il nous arrive de travailler dans le noir complet et on plonge trois heures maximum par jour. Le reste du temps, on prépare le chantier. Nous travaillons en équipe de trois et nous tournons sur les différents postes. Le plongeur devient chef d’opération hyperbare (COH) qui lui-même devient scaphandrier de secours et ce dernier saute à l’eau.

En fonction de l’endroit où on plonge, les sensations sont différentes. Les conditions peuvent varier, que ce soit la profondeur, la température de l’eau ou encore le courant.

J’ai eu la chance de plonger à Montpellier, Toulon et Marseille, pour différentes missions. J’ai également travaillé sur le chantier d’extension à Monaco. Nous avons construit six hectares de terre sur la mer, c’était dingue !

Qu’en est-il de ton équipement de plongée ?

Pour plonger en toute sécurité, nous sommes équipés d’une bouteille de secours. Nous sommes reliés à la surface avec un narguilé (systèmes de tuyaux, ndlr) qui nous permet de communiquer, de recevoir de l’air mais aussi de savoir à quelle profondeur nous sommes. C’est un équipement ingénieux et qui a connu des optimisations, notamment en termes de poids, même si le casque pèse tout de même 15 kilos ! Nous plongeons avec des combinaisons de plongée classiques, ce ne sont plus des combinaisons comme on peut le voir dans les vieux films 😉

Avez-vous un suivi médical particulier en tant que scaphandrier en intérim ?

Oui, parfaitement. Nous devons passer une visite médicale renforcée chaque année. Nous faisons un bilan de santé complet afin de s’assurer que nous sommes en pleine forme pour exercer le métier sans problème. C’est une contrainte importante à prendre en compte mais c’est indispensable pour assurer notre sécurité.

Les scaphandriers travaillent souvent en intérim, non ?

Oui, tout à fait. La majorité des scaphandriers que je connais ne travaillent qu’en intérim. C’était mon cas aussi d’ailleurs. Les entreprises ont des besoins ponctuels et proposent des petites missions de quelques jours ou quelques semaines, donc l’intérim pour le scaphandrier est idéal. Cela nous permet aussi de découvrir différents chantiers et de voyager.

Quelles sont les entreprises qui recrutent des scaphandriers ?

Il y a quelques TPE et PME spécialisées dans les travaux sous-marins mais il y a aussi de grosses entreprises comme Eiffage et Bouygues. C’est un petit milieu mais il y a des opportunités à saisir dans le Sud, le Nord et sur toute la côte Ouest de la France. Des missions offshore sont également couramment proposées, c’est complètement différent mais tout aussi intéressant.

Certaines entreprises embauchent directement et d’autres comme les plateformes pétrolières ont créé leur propre agence de recrutement. Elles préfèrent tout gérer de A à Z, en interne.

Revenons à la certification hyperbare. Comment est venue cette idée ?

Je pense que l’idée de développer cette hyperspécialisation était déjà présente dans les esprits chez LIP. Quand j’ai présenté mon projet, il a été très bien reçu et j’ai pu lui donner vie avec le soutien du Groupe. Étant du métier, je savais où me renseigner et comment m’y prendre pour l’obtenir.

En quoi elle consiste concrètement ?

Elle a pour objectif d’officialiser l’autorisation de recruter et déléguer des scaphandriers pour une agence d’intérim ou une entreprise. Elle a été créée pour sécuriser l’activité car certaines entreprises et agences de recrutement n’ont pas joué le jeu. Le métier de scaphandrier est particulièrement risqué et nécessite un suivi précis des équipes.

Pour obtenir la certification, puisque nous sommes sur une création d’activité, nous avons dû fournir tout un tas de documents présentant le projet. Nous serons désormais audités tous les six mois environ et devrons attester d’un suivi régulier de nos scaphandriers. Les documents de suivi sont déjà prêts, il n’y a plus qu’à les compléter !

Quels sont les objectifs de cette certification pour l’agence d’intérim à Aubagne ?

On compte environ 1 500 plongeurs professionnels en France, ce n’est pas beaucoup à l’échelle du pays et quand on compare avec les autres corps de métiers. Il existe trois agences d’intérim principales spécialisées dans le recrutement de scaphandriers, elles sont installées depuis longtemps mais il y a de la place pour nous. 80% de cette activité est en intérim, il y a donc de quoi faire !

En général, sur une équipe de trois scaphandriers, il y a l’un d’eux qui est embauché dans l’entreprise et les deux autres sont intérimaires, sauf sur les gros chantiers où les scaphandriers intérimaires expérimentés peuvent jouer le rôle de chef d’équipe.

L’activité vient d’être lancé mais j’ai l’intention d’avoir une dizaine de scaphandriers au planning très rapidement. Ce serait top pour commencer ! Pour y parvenir, je vais faire jouer mon réseau. Je connais pas mal de plongeurs professionnels disponibles et d’entreprises qui ont des besoins. Je prospecte et j’ai déjà pu déléguer un mec sur Marseille pour différentes missions.

Pour le moment, je vais me concentrer sur les chantiers et besoins en France. Les missions off-shore sont courantes dans notre métier mais ce n’est pas ma priorité aujourd’hui. Je dois d’abord me faire connaître, faire mes preuves pour devenir une référence. Je vais m’appuyer sur la notoriété du Groupe LIP qui ne peut être que bénéfique pour mon développement.

Retour haut de page