Pour protéger les salariés permanents et les intérimaires, le Groupe LIP a mis en place des règles sanitaires strictes au sein de ses agences. Découvrez les mesures prises pour lutter contre le Covid-19 !

Depuis le lundi 11 mai, les 160 agences d’intérim LIP rouvrent progressivement leurs portes selon des mesures d’hygiène strictes visant à protéger les permanents mais également les intérimaires. Une nouvelle organisation déployée à grand échelle grâce au service QSE du Groupe qui, depuis plusieurs semaines, s’attèle à réceptionner les commandes de masques, gels hydroalcoolique et gants de protection. Découvrez toutes les décisions prises par LIP pour relancer l’activité tout en évitant les risques de contamination.

Le service Qualité Sécurité Environnement au service des permanents et intérimaires LIP

Après des semaines de réflexion et d’échanges, la direction du Groupe LIP et le service QSE se sont accordés au sujet des mesures d’hygiène à respecter dans les agences d’intérim. Le respect des gestes barrières, la fréquentation très limitée en agence ou encore les horaires d’ouverture réduits sont autant de règles à respecter par toutes les personnes se rendant en agence, qu’elles soient salariées ou intérimaires.

Concernant les horaires d’ouverture des agences, les managers doivent déterminer des plannings adaptés et raisonnables afin que les intérimaires puissent venir récupérer les kits de prévention (masques, gants, gel hydroalcoolique) ou tout autre EPI indispensable pour la réalisation d’une nouvelle mission d’intérim chez un client. Finies les poignées de main et les accolades, le bonjour de loin est devenu la norme ! Si les agences ouvrent progressivement, elles n’ont pas encore repris leur rythme de croisière.

L’achat des équipements de protection individuelle pour lutter contre le Covid-19

Dès que cela a été possible, le Groupe LIP a commandé des équipements afin de protéger les salariés permanents et les intérimaires en mission. Au total, 10 000 flacons et 100 bidons de gel hydoalcoolique, 20 000 gants jetables et 11 000 gants spécial bâtiment ont été achetés puis répartis dans les différentes agences d’intérim LIP. A cela s’ajoutent 90 000 masques chirurgicaux, 11 000 masques lavables aux normes AFNOR et 4 000 masques FFP3. Un stock de 4 000 visières et 4 000 lunettes-masques est également disponible pour certains intérimaires. Enfin, 150 plaques de plexiglas, 150 bandes de marquage et 400 kits de nettoyage comprenant lingettes, détergent et essuyeurs viennent compléter les équipements sanitaires. Au total, le Groupe LIP a dépensé 230 000 euros dans l’achat de matériel, un budget conséquent mais indispensable pour assurer la sécurité des 600 permanents et 8 000 intérimaires.

Un nouvel affichage des gestes barrières dans les agences d’intérim

Pour sensibiliser tous nos intérimaires au respect des gestes barrières, chaque agence d’emploi LIP doit afficher les mesures d’hygiène indispensables, à savoir :

  • se laver les mains très régulièrement ou utiliser un gel hydroalcoolique
  • saluer sans se serrer la main, respecter une distance d’un mètre avec ses collègues
  • tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • éviter de se toucher le visage

Dans chaque agence d’intérim LIP, une seule personne est autorisée à rentrer à la fois, les accompagnants ne sont plus autorisés afin de limiter la proximité des individus. Enfin, nous invitons chaque intérimaire à prendre rendez-vous auprès de son chargé d’affaires ou consultant référent avant de venir à l’agence. Vous souhaitez contacter l’agence LIP la plus proche de chez vous ? Trouvez-la ici !

Un manuel SSE spécial Covid-19

Dès le lundi 16 mars, le service QSE du Groupe LIP a mis en place un Plan de Continuité des Activités (PCA) afin de “maintenir l’activité au niveau le plus élevé malgré un absentéisme important en assurant les missions essentielles de la société définies par ordre de priorité, en mettant en oeuvre les mesures de protection de la santé et de la sécurité du personnel et en limitant autant que possible les effets de la crise au sein de l’établissement.“ Grâce au service Communication & Marketing, un manuel SSE très complet a été créé. Il regroupe tous les éléments relatifs au PCA et est régulièrement mis à jour.

Travail en intérim : quelles précautions prendre contre le Covid-19 ?

Le ministère du Travail vient de publier une fiche à destination des entreprises utilisatrices, des agences d’emploi et des intérimaires au sujet de la prévention des risques contre le Covid-19.

Le ministère du Travail a récemment diffusé une fiche pratique à destination des agences d’emploi, des entreprises utilisatrices et des intérimaires. Découvrez le rôle important de chaque partie et diffusez le document sans modération.

Etape 1 : préparer

Les agences d’emploi ont l’obligation d’informer les chargés d’affaires et consultants au sujet des risques de contamination et les moyens de s’en prémunir dans le but de sensibiliser leurs intérimaires. Il est vivement recommandé de privilégier les modes de communication à distance afin d’éviter les contacts (SMS, appel, visio).

Chaque agence d’intérim LIP établit un plan de nettoyage des surfaces et des équipements de travail. Les poignées de portes, les boutons, et tous les objets susceptibles d’avoir été contaminés doivent être désinfectés régulièrement.

C’est également aux chargés d’affaires et consultants de prendre contact avec les différentes entreprises utilisatrices (EU) pour connaître les mesure de prévention prises contre la pandémie. Les EU ont l’obligation de fournir les équipements de protection individuelle (EPI) aux intérimaires, au même titre que les salariés embauchés.

Enfin, l’agence d’intérim a pour mission de préparer l’intérimaire à sa mission et aux nouvelles règles qu’il devra respecter sur le lieu de travail. Il doit être particulièrement sensibilisé aux risques de contamination et aux mesures prises par son entreprise utilisatrice. En cas de besoin, les intérimaires doivent pouvoir compter sur le chargé d’affaires ou consultant référent pour signaler le non-respect des consignes.

De leur côté, les entreprises clients des agences d’intérim doivent mettre en place des mesures appropriées, conformément aux recommandations du Gouvernement.

Quant à l’intérimaire, il doit absolument respecter les gestes barrières et prévenir son agence d’emploi en cas de symptômes.

Etape 2 : Réaliser

Après quelques jours de mission, chaque chargé d’affaires ou consultant LIP doit contacter son intérimaire pour échanger sur les conditions de travail, et plus particulièrement sur les mesures de protection contre le Covid-19.

L’entreprise utilisatrice, tout au long de la mission de son intérimaire, doit également s’assurer que les gestes barrières sont respectées à chaque instant. Si besoin, il faudra prévoir des rappels réguliers des règles sanitaires, tout en précisant l’organisation des espaces communs (vestiaires, réfectoire, sanitaires).

Enfin, chaque intérimaire est responsable de sa propre santé. En respectant les mesures strictes, tout risque de contamination est exclu. Il faut alors prendre l’habitude de se laver soigneusement et régulièrement les mains. Le nettoyage des effets personnels (téléphone, lunette, stylo, tasse à café…) à l’aide d’une lingette nettoyante est vivement recommandé avant chaque pause et à la fin de la journée.

Etape 3 : vérifier

Le suivi d’un intérimaire fait partie des missions courantes des chargés d’affaires en agence d’intérim LIP. Mais aujourd’hui plus que jamais, il est indispensable de maintenir un lien tout au long de la mission, y compris avec l’entreprise utilisatrice. Des contacts téléphoniques réguliers peuvent être organisés pour s’assurer que tout se passe dans les meilleures conditions possibles. A tout moment, chaque partie peut signaler un problème pouvant rendre obsolète les mesures de protection.

Retour haut de page