Comment se déroule une mission d’intérim en France ?

21/09/2018 Retour à la liste

Partager

Comment se déroule une mission d’intérim en France ?

Vous vous êtes inscrit(e) auprès d’une agence d’emploi et venez de décrocher votre première mission d’intérim ? Découvrez les différentes étapes du déroulement de votre première journée en tant que travailleur temporaire.

Le déroulement d’une mission d’intérim et la signature du contrat de travail temporaire

Pour pouvoir travailler, vous devez signer le contrat de mission auprès de votre agence d’emploi. Ce contrat contient toutes les mentions obligatoires concernant la mission que vous allez effectuer auprès de l’entreprise utilisatrice. Voici la liste des éléments que vous devez retrouver sur votre contrat de mission :

  • Le motif de recours à l’intérim,
  • la qualification du salarié,
  • les conditions de rémunération,
  • la durée de la mission et de la période d’essai,
  • la liste des équipements de protection individuelle le cas échéant,
  • le nom et l’adresse de la caisse de retraite complémentaire et de la Prévoyance,
  • le lieu et l’horaire de travail.

Dès que vous signez votre contrat de travail temporaire, l’agence d’intérim devient votre seul et unique employeur. C’est elle qui s’occupe de toute la partie administrative liée à votre embauche en tant qu’intérimaire (relevé d’heures, bulletin de paie, attestation Pôle Emploi…).

La visite médicale obligatoire avant le déroulement d’une mission d’intérim

Dans la majorité des cas, la visite médicale (VM) doit être passée dans les trois mois suivant le démarrage de la mission. Certains métiers exigent le passage de la visite médicale avant le début d’une mission d’intérim. Quel que soit le poste occupé, elle est obligatoire.

Si vous l’avez déjà passé il y a moins de deux ans, vous pouvez être dispensé d’un second passage (sauf exceptions). C’est votre agence d’emploi qui vous remet une convocation sur laquelle figurent la date, l’heure et le lieu de votre rendez-vous. Cette étape est indispensable car elle permet de valider votre aptitude physique à effectuer la mission de travail temporaire qui vous est confiée. Une fois que le médecin du travail a confirmé votre aptitude, il vous remet une fiche que vous devez remettre à votre consultant(e) ou chargé(e) d’affaires référent(e).

Se rendre sur le lieu de la mission d’intérim… et se mettre au travail

Une fois que ces étapes sont terminées, il ne vous reste plus qu’à débuter votre mission. Vous devez vous présenter à l’heure au point de rendez-vous. En fonction du métier que vous exercez, n’oubliez pas de vous munir de votre carte BTP, de vos équipements de protection individuelle (EPI) ou encore de vos habilitations, certifications ou permis de conduire.

Pour que le déroulement de la mission d’intérim se passe dans les meilleures conditions, vous êtes tenu de respecter les règles en vigueur dans l’entreprise utilisatrice pour laquelle vous travaillez. Plus vous serez assidu(e) dans votre tâche, plus vous mettez toutes les chances de votre côté pour prolonger la durée de votre mission. Rappelez-vous qu’un client satisfait, c’est un client fidèle et reconnaissant !

Compléter le relevé d’heures après le déroulement de la mission d’intérim

Pour établir votre fiche de paie, votre agence d’emploi doit obligatoirement posséder ce que l’on appelle « le relevé d’heures » (RH). Il s’agit d’un document que votre entreprise utilisatrice complète en renseignant le nombre d’heures effectuées, les paniers repas et autres primes versées. De votre côté, vous devez vous assurer que les informations sont correctes et signer le relevé d’heures avant de le transmettre à votre agence d’intérim. Ce document est une des nombreuses spécificités du contrat d’intérim, et est indissociable du bon déroulement d’une mission de travail temporaire.

Le versement du salaire après avoir terminé une mission d’intérim

Lorsque votre mission d’intérim prend fin, vous percevez votre salaire, ainsi que deux types d’indemnités de fin de contrat ayant pour but de pallier l’éventuelle période d’inactivité que vous pouvez rencontrer entre deux missions.

Le calcul de votre salaire d’intérimaire

Lorsque vous avez signé votre contrat de mission, vous avez accepté le taux horaire ou journalier proposé par votre agence d’emploi. C’est en fonction des relevés d’heures et de ce taux que le montant de votre salaire est calculé. Si vous bénéficiez d’accessoires de salaire comme les paniers repas ou le remboursement de frais de transport, votre salaire les inclura. Votre rémunération est versée sur votre compte bancaire à une date fixée par votre agence d’intérim.

Les indemnités de fin de mission (IFM)

Elles s’élèvent à 10% du salaire brut total perçu et sont versées, comme leur nom l’indique, lorsqu’une mission de travail temporaire est terminée. Il existe cependant plusieurs situations dans lesquelles les IFM ne sont pas versées à l’intérimaire :

  • mission suivie d’une embauche en CDI par l’entreprise utilisatrice ;
  • rupture du contrat à l’initiative du travailleur temporaire ;
  • faute grave ou cas de force majeure ;
  • refus de l’avance ou du report de la fin de la mission lorsque ces dispositions sont incluses dans le contrat.

L’indemnité compensatrice de congés payés (ICCP)

Communément appelées « ICCP », l’indemnité compensatrice de congés payés est versée à l’issue de chaque mission effectuée. Elle représente également 10% de la rémunération brute totale perçue suite au déroulement d’une mission d’intérim.

A quel moment pouvez-vous demander un acompte à votre agence de travail temporaire ?

Dès l’instant que vous avez effectué une mission d’intérim chez LIP, vous avez la possibilité de demander un acompte. Attention, il ne s’agit pas d’une avance sur votre prochain salaire ! Nous pouvons vous verser jusqu’à 70% de votre salaire acquis avant la date de virement prévue.

Vous êtes à la recherche d’une mission d’intérim près de chez vous ? Découvrez tous les postes à pourvoir sur notre site emploi pour tous les professionnels motivés !

Partager

Retour en haut