Travail en intérim : quelles précautions prendre contre le Covid-19 ?

04/05/2020
Travail en intérim : quelles précautions prendre contre le Covid-19 ?

 

Postulez à nos offres d'emploi

 

Le ministère du Travail a récemment diffusé une fiche pratique à destination des agences d'emploi, des entreprises utilisatrices et des intérimaires. Découvrez le rôle important de chaque partie et diffusez le document sans modération.

Etape 1 : préparer

Les agences d'emploi ont l'obligation d'informer les chargés d'affaires et consultants au sujet des risques de contamnisation et les moyens de s'en prémunir dans le but de sensibiliser leurs intérimaires. Il est vivement recommandé de privilégier les modes de communication à distance afin d'éviter les contacts (SMS, appel, visio).

Chaque agence d'intérim LIP établit un plan de nettoyage des surfaces et des équipements de travail. Les poignées de portes, les boutons, et tous les objets susceptibles d'avoir été contaminés doivent être désinfectés régulièrement.

C'est également aux chargés d'affaires et consultants de prendre contact avec les différentes entreprises utilisatrices (EU) pour connaître les mesure de prévention prises contre la pandémie. Les EU ont l'obligation de fournir les équipements de protection individuelle (EPI) aux intérimaires, au même titre que les salariés embauchés.

Enfin, l'agence d'intérim a pour mission de préparer l'intérimaire à sa mission et aux nouvelles règles qu'il devra respecter sur le lieu de travail. Il doit être particulièrement sensibilisé aux risques de contamination et aux mesures prises par son entreprise utilisatrice. En cas de besoin, les intérimaires doivent pouvoir compter sur le chargé d'affaires ou consultant référent pour signaler le non-respect des consignes.

De leur côté, les entreprises clients des agences d'intérim doivent mettre en place des mesures appropriées, conformément aux recommandations du Gouvernement.

Quant à l'intérimaire, il doit absolument respecter les gestes barrières et prévenir son agence d'emploi en cas de symptômes.

Etape 2 : Réaliser

Après quelques jours de mission, chaque chargé d'affaires ou consultant LIP doit contacter son intérimaire pour échanger sur les conditions de travail, et plus particulièrement sur les mesures de protection contre le Covid-19.

L'entreprise utilisatrice, tout au long de la mission de son intérimaire, doit également s'assurer que les gestes barrières sont respectées à chaque instant. Si besoin, il faudra prévoir des rappels réguliers des règles sanitaires, tout en précisant l'organisation des espaces communs (vestiaires, réfectoire, sanitaires).

Enfin, chaque intérimaire est responsable de sa propre santé. En respectant les mesures strictes, tout risque de contamination est exclu. Il faut alors prendre l'habitude de se laver soigneusement et régulièrement les mains. Le nettoyage des effets personnels (téléphone, lunette, stylo, tasse à café...) à l'aide d'une lingette nettoyante est vivement recommandé avant chaque pause et à la fin de la journée.

Etape 3 : vérifier

Le suivi d'un intérimaire fait partie des missions courantes des chargés d'affaires en agence d'intérim LIP. Mais aujourd'hui plus que jamais, il est indispensable de maintenir un lien tout au long de la mission, y compris avec l'entreprise utilisatrice. Des contacts téléphoniques réguliers peuvent être organisés pour s'assurer que tout se passe dans les meilleures conditions possibles. A tout moment, chaque partie peut signaler un problème pouvant rendre obsolète les mesures de protection.

Télécharger le document (PDF)

Partager

Retour en haut