Carreleur mosaïste

fiche métier carreleur mosaiste

Colorés, unis, grands carreaux ou mosaïque, le carrelage permet d’exprimer ta créativité au service de tes clients afin d’embellir un mur, un sol, voire une piscine ou une terrasse. Tu veux en savoir plus sur cette profession du BTP ? Voici la fiche métier de carreleur-mosaïste ! 😉

Inscription intérimaire

infographie carreleur mosaiste

Description du métier de carreleur

Dans la famille des métiers du bâtiment second œuvre, je demande… le carreleur-mosaïste ! Il intervient sur un chantier de rénovation ou de construction neuve pour habiller les murs et les sols avec des carreaux de céramique, de grès, de porcelaine, de marbre ou encore de plastique. Pour travailler dans les meilleures conditions, il est en contact avec le plombier, l’électricien et le peintre afin de coordonner son intervention.

Le carreleur professionnel maçonne, enduit et ponce les surfaces sur lesquelles il applique ses carreaux, quel que soit le local où il intervient (immeubles, maisons, établissements de santé, entreprises industrielles ou agroalimentaires, bureaux…). Il veille également à l’isolation phonique, thermique et à l’étanchéité.

Tu l’auras compris, en devenant carreleur-mosaïste, tu es à la fois artisan, artiste créateur et conseiller commercial. Pas mal comme métier multi-casquette, non ? 😉

Pourquoi parlons-nous de carreleur-mosaïste ?

Et pourquoi pas ? 😉 Plus sérieusement, c’est l’appellation complète de ce métier du bâtiment. La mosaïque désigne l’assemblage de carreaux ou morceaux de carreaux de différentes couleurs pour former des motifs décoratifs. Cela ne veut pas dire que tu ne feras que de la pose de mosaïque si tu deviens carreleur, mais cela fait partie intégrante du métier et il est important de le savoir avant de se lancer !

Principales missions d’un carreleur professionnel

  • Choix des matériaux en fonction de la typologie de la pièce et des envies des clients,
  • Préparation des surfaces à carreler (sols, murs, douches…),
  • Construction de socles ou tablettes si besoin,
  • Enlèvement du revêtement existant,
  • Découpe et pose des matériaux de revêtements et de finition (carreaux, plinthes, barres de seuil, etc.),
  • Réalisation des joints.

Quelles études pour devenir carreleur-mosaïste ?

Si tu te destines à ce métier, voici les différentes études que tu peux suivre :

  • CAP carreleur-mosaïste en deux ans
  • Brevet professionnel carreleur mosaïste en deux ans (et après deux ans d’expérience)
  • Bac professionnel aménagement et finition du bâtiment

Il existe également un BTS Finitions, aménagement des bâtiments : conception et réalisation (bac+2) dispensé dans des lycées techniques partout en France. Enfin, si tu souhaites obtenir un niveau de diplôme supérieur, nous te conseillons de t’orienter vers une licence professionnelle métiers du BTP : bâtiment et construction.

Quel que soit le cursus que tu choisis, ce sont avant tout tes compétences humaines et techniques qui feront de toi un très bon carreleur mosaïste aux yeux des employeurs ! En suivant des études en alternance, tu profites d’un apprentissage technique et d’un apprentissage pratique chez un patron. C’est le meilleur moyen d’acquérir une première expérience professionnelle et, pourquoi pas, d’être embauché directement après l’obtention du diplôme 😉

Compétences et qualités requises pour devenir carreleur

Suivre des études spécialisées dans le carrelage te permet d’acquérir à la fois des compétences techniques mais aussi des compétences humaines (que l’on appelle “les soft skills”). Tu te demandes si tu as le profil pour ce métier du BTP ? Tu peux compter sur cette fiche métier de carreleur-mosaïste pour t’éclairer !

Compétences techniques du carreleur professionnel

  • Connaissance des matériaux de revêtement et techniques de pose ;
  • Lecture des plans ;
  • Capacité à faire des calculs dimensionnels (surface, volume…) ;
  • Maîtrise des techniques de traçage et des normes d’isolation phonique et thermique ;
  • Conseils auprès des clients en fonction de leurs envies et des spécificités du chantier.

Qualités humaines à posséder pour être un bon carreleur

Posséder le savoir-faire technique est indispensable pour décrocher un emploi de carreleur en CDI, CDD ou intérim. Mais tes qualités humaines sont également très importantes et peuvent faire la différence auprès des employeurs et des clients !

Pour être un carreleur-mosaïste apprécié, ta patience, ta minutie et ton sens de l’esthétique sont les premières qualités à mettre en avant au quotidien. En effet, savoir marier les couleurs, les motifs, les formes et les matériaux pour rendre un sol ou un mur harmonieux est tout un art.

Si ce métier t’attire, tu dois être prêt à te déplacer. Il ne s’agit pas de traverser la France mais en fonction de l’entreprise que tu rejoins, certains chantiers peuvent être à plusieurs centaines de kilomètres. Cette faculté d’adaptabilité est particulièrement appréciée et recherchée par les employeurs.

Enfin, tu dois avoir une bonne condition physique puisque tu travailles la majorité du temps à genoux ou accroupi et dans la poussière. Tu es amené à porter des charges lourdes, à monter des échelles ou des échafaudages. Bref, il faut être en forme pour exercer le métier de carreleur professionnel !

Salaire d’un carreleur débutant et expérimenté

En démarrant dans la vie active, ta rémunération équivaut souvent au SMIC, même si dans certaines sociétés, tu peux percevoir rapidement entre 1 800 et 2 000 euros brut par mois. Tout dépend de ton taux horaire car dans le secteur du BTP et dans l’intérim, les employeurs raisonnent à l’heure.

Au fil des années et de l’expérience acquise, tes revenus vont augmenter, tout comme tes responsabilités et tes compétences. Tu peux alors toucher 1 800 euros net par mois ! Tu dois également prendre en compte le versement de certaines primes (repas, transport, trajet, grand déplacement…).

Enfin, si tu décides de créer ta propre entreprise pour être à ton compte, tu peux toucher un salaire de 4 000 euros brut par mois. Pas mal, non ? 😉

Perspectives d’évolution pour un carreleur

Bien qu’il s’agisse d’un métier manuel technique, il permet d’accéder à des postes à responsabilité comme chef d’équipe, chef de chantier ou encore chef de travaux. Pour cela, un niveau de formation spécifique peut être exigé même si ton expérience professionnelle est très importante.

D’autres métiers du BTP sont accessibles au professionnel du carrelage, à savoir :

  • Maître ouvrier
  • Conducteur de travaux
  • Chargé d’affaires
  • Décorateur d’intérieur
  • Métreur

Si tu as l’âme d’un commercial et que tu veux exploiter cette compétence, tu peux aussi t’orienter vers une carrière de technico-commercial spécialisé dans le BTP second œuvre.

Enfin, si tu te sens l’âme d’un entrepreneur, d’un patron, que tu ne veux plus dépendre de quelqu’un au-dessus de toi, il te faut passer à la création de ta propre entreprise ! En optant pour l’artisanat, tu es libre de choisir tes clients, les prestations proposées, les tarifs associés. Tu es le seul responsable de ton business mais attention, cela demande une gestion administrative et comptable rigoureuse pour ne pas mettre la clé sous la porte. C’est souvent une solution choisie par les carreleurs professionnels ayant acquis plusieurs années d’expérience en tant qu’ouvriers dans le BTP.

Où exercer le métier de carreleur professionnel ?

Les TPE, PME et grands groupes spécialisés dans le BTP recrutent tout au long de l’année des carreleurs mosaïstes. Des postes en CDI, CDD et intérim sont à pourvoir, dans toute la France. En effet, il s’agit d’une profession du second œuvre qui s’avère indispensable pour finaliser les sols et murs carrelés ou faïencés.

En rejoignant une société du BTP en tant que carreleur, tu travailles pour différentes typologies de clients. Il peut s’agir de particuliers, d’entreprises du secteur privé ou d’établissements publics. Les missions sont variées, les chantiers aussi ! De la maison individuelle à l’immeuble de 5 étages en passant par la mairie d’une ville, tu peux être amené et c’est ce qui fait la richesse de ton métier ! En fonction de tes compétences, les piscinistes aussi peuvent faire appel à tes services 😉

Autres métiers du domaine du bâtiment second œuvre

Retour haut de page