Professionnel indispensable du Second Œuvre, le menuisier n’est pas seulement celui qui travaille le bois pour lui donner vie sous forme de fenêtres, portes ou de meubles. Eh oui, c’est un métier bien plus complet et intéressant ! Sors ta boîte à outils, tu ne vas pas être déçu de cette découverte.

Découvrir le métier de menuisier

  • Secteur d’activité
  • Niveau d’études & diplômes
  • Opportunités professionnelles
  • Salaire annuel brut moyen
  • Entreprises qui recrutent

BTP, second oeuvre

CAP à Bac+2

CAP, Bac pro, BP, BTS

Très nombreuses en CDI, CDD et intérim

Débutant : 22 000 €

Expérimenté : 30 000 €

TPE, PME, artisans

Plus d’informations sur la fiche métier de menuisier

Description du métier de menuisier

Pour commencer, il est un professionnel du secteur du Second Œuvre, cela signifie qu’il intervient après les travaux de gros œuvre qui consistent à garantir la structure d’un ouvrage. Il faut dire que son rôle est primordial dans la construction d’un bâtiment professionnel ou d’une habitation puisqu’il est chargé d’installer toutes les ouvertures extérieures (fenêtres, portes) et les menuiseries intérieures (portes, placards, dressing…). En d’autres termes, il participe à l’agencement intérieur d’une infrastructure, quel que soit son usage final.

Le menuisier, contrairement aux idées reçues, peut travailler des matériaux autres que le bois, à savoir le PVC et l’aluminium. A partir de ces matières, il conçoit, protège et fabrique les menuiseries selon les mesures prises, puis réalise leur pose sur le chantier.

Il est également un professionnel de la restauration et intervient pour redonner un coup de jeune à de vieilles menuiseries en bois, PVC ou alu. Au fil des années, les volets, les portes ou les parquets se détériorent, à lui donc d’intervenir pour réparer les dégâts.

Il n’est pas rare qu’un menuisier soit également ébéniste. Dans ce cas, il est capable de restaurer un meuble ancien. Il s’agit d’un métier spécifique, qui nécessite une formation particulière très complémentaire de la menuiserie.

Au fil du temps, ce professionnel du second œuvre a vu son métier évoluer en raison des nouveaux matériaux arrivés sur le marché comme le parquet stratifié. Les modes ont également évolué, les souhaits des particuliers également, obligeant le menuisier à s’adapter et à proposer de nouvelles prestations. A titre d’exemple, depuis une dizaine d’années, la fabrication de dressing sur-mesure est une demande fréquente qui nécessite des compétences techniques particulières.

Quelles compétences et qualités pour devenir menuisier ?

Le métier de menuisier fait appel à de nombreuses compétences techniques, que tu vas acquérir au fur et à mesure de tes études et de ton expérience professionnelle. Pour commencer, tu dois maîtriser l’utilisation de machines et outils comme un combiné (qui regroupe plusieurs types de scies), un touret ou une toupie (pour faire des moulures), un ciseau à bois (pour effectuer des entailles ou des ajustages) ou encore un rabot (pour enlever de la matière). Tu connais également les nombreux produits de traitement et protection pour assurer une longue durée de vie aux menuiseries.

Tu dois également faire preuve d’habilité pour réaliser les différents travaux de menuiserie qui te sont confiés. Ton sens aigu de la concentration et de la minutie s’avère indispensable. Enfin, ton esprit logique te permet de réussir tes prises de côtes afin de fabriquer les éléments sur-mesure, sans erreur.

Enfin, ton sens de la relation client fera de toi un menuisier respecté, respectable et recommandable ! N’oublie pas que dans les métiers du BTP, le bouche-à-oreille est très fréquent entre particuliers et professionnels. Plus tes clients seront satisfaits de tes prestations, plus tu auras des opportunités !

Comment devenir menuisier professionnel ?

Tous les métiers manuels du BTP sont accessibles en suivant une formation technique dès la classe de 3ème. Tu peux t’orienter vers un lycée technique pour y effectuer un CAP spécialisé dans la menuiserie.

Ensuite, tu peux poursuivre tes études avec un Bac Pro ou un BP. Si tu vises un diplôme de niveau Bac+2, inscris-toi à un BTS Développement et réalisation bois ou agencement.

Ces établissements techniques dédiés aux métiers du second œuvre sont très nombreux en France ce qui te permet de postuler dans plusieurs d’entre eux, en fonction de ta mobilité et de la spécialité que tu souhaites découvrir. Pour trouver le lycée le plus proche de chez toi, n’hésite pas à solliciter l’aide d’un conseiller d’orientation. Tu peux également mener des recherches sur Internet et découvrir les différents programmes proposés. Enfin, rien n’est plus efficace que la visite des écoles lors des portes ouvertes. En général, elles ont lieu de janvier à avril chaque année. Pour connaître les dates de ces événements, consulte les sites web des écoles ou contacte-les.

Il est fréquent de suivre un cursus en alternance, qui te permet d’allier cours théorique à l’école et apprentissage technique chez un patron. C’est également un très bon moyen pour toi d’entrer sur le marché du travail et pourquoi pas de te faire embaucher à l’issue de tes études !

Le salaire d’un menuisier au cours de sa carrière

Qu’on se le dise tout de suite, en exerçant le métier de menuisier, tu ne deviendras pas millionnaire. Ton revenu dépend de ton niveau d’études, de tes années d’expérience mais également de l’entreprise dans laquelle tu exerces et des chantiers chiffrés. Ton salaire peut alors atteindre entre 1 600 et 2 000 euros brut par mois.

Ta rémunération peut être complétée par des primes ou indemnités de déplacement et de repas, très courantes dans le secteur du BTP. Si tu es en grand déplacement et que tu ne peux pas rentrer chez toi dormir en raison de la distance, tes frais de logement sont pris en charge par ton employeur. Les montants de ces primes sont fixés chaque année.

En devenant ton propre patron, tu peux te verser un salaire important, toujours selon les commandes reçues. Il faudra en revanche prendre en compte les charges fixes ainsi que les salaires de tes ouvriers le cas échéant. Une rémunération de 4 000 euros brut mensuelle est alors envisageable.

Quelles sont les perspectives d’évolution pour un menuisier ?

Nous avons une bonne nouvelle pour toi : quel que soit ton niveau d’études, tu es assuré de trouver un emploi ! En effet, les offres d’emploi pour les menuisiers, y compris les jeunes diplômés, sont nombreuses ; missions d’intérim, CDD ou CDI sont accessibles, où que tu sois en France, à toi de postuler et de faire tes preuves !

À tout moment, tu peux choisir de te spécialiser dans un type de menuiserie. L’agencement, les menuiseries extérieures ou intérieures, ou encore l’ébénisterie sont des pistes envisageables.

Dans quelles entreprises exercer le métier de menuisier ?

De nombreuses TPE et PME sont spécialisées dans les travaux de menuiserie et d’agencement. Il s’agit majoritairement de structures comptant moins de 20 salariés dont les métiers peuvent être différents, allant du peintre au couvreur en passant par le carreleur ou l’électricien. La pluralité des spécialités est un atout pour ces sociétés qui sont capables de prendre en charge l’intégralité d’un chantier de second œuvre.

Ces entreprises sont gérées par des artisans à leur compte qui, après plusieurs années d’expérience acquises en tant que salariés, on fait le choix de créer leur société pour être leur propre patron. Ce statut, très courant dans le secteur du BTP, représente de nombreux avantages et inconvénients qu’il faut connaître avant de se lancer dans l’aventure.

Tu l’auras donc compris, tu peux être ouvrier menuisier dans une entreprise spécialisée dans le BTP ou devenir artisan en créant ta propre activité. Ce choix t’appartient et dépend de tes aspirations. Mais rassure-toi, quel que soit ton choix, il n’est pas définitif. À tout moment tu peux choisir de rejoindre une équipe ou au contraire, de te lancer dans l’entreprenariat. Il n’y a pas de parcours type, à toi de créer ton avenir !

Dans tous les cas, tu dois disposer d’un atelier entièrement équipé pour fabriquer ou restaurer les menuiseries de tes clients. Des accessoires, des machines techniques ou encore des produits sont indispensables pour la réalisation de tes tâches. Dans un atelier de menuisier, une odeur caractéristique envahit les lieux, celle de la sciure de bois. A cela s’ajoute évidemment la poussière à laquelle tu ne dois pas être allergique !

Autres métiers du domaine de la menuiserie

  • Menuisier poseur
  • Menuisier agenceur
  • Ébéniste
  • Charpentier

Les métiers similaires

Retour haut de page