Tu entends ce bruit mécanique et puissant ? Tu imagines ces machines qui creusent, déblayent, détruisent ? Cela semble te faire rêver… Et on te comprend ! À travers cette fiche métier conducteur d’engins, nous te laissons découvrir ce qui t’attend sur le terrain. Fais-nous confiance, tu ne vas pas être déçu !

fiche métier conducteur engins

Découvrir le métier de conducteur d'engins

  • Secteur d’activité
  • Niveau d’études & diplômes
  • Opportunités professionnelles
  • Salaire annuel brut moyen
  • Entreprises qui recrutent

Bâtiment Travaux Publics

CAP conducteur d'engins de travaux publics et carrières

CAP maintenance des matériels, option matériels de construction et de manutention

CAP TP conducteur d'engins de travaux publics

Brevet professionnel conducteur d'engins : travaux publics et carrières,

Bac pro Travaux publics

Bac pro maintenance des matériels, option travaux publics et manutention

BTS Travaux publics

BUT Génie civil construction durable

Très nombreuses en intérim, CDD ou CDI

Dans la France entière, petites et grandes agglomérations

Débutant : 20 000 €

Expérimenté : 35 000 €

Sociétés spécialisées dans le BTP (TPE, PME et grandes entreprises)

Plus d’informations sur la fiche métier de conducteur d'engins

Description du métier de conducteur d’engins

Il fait partie de ces corps de métier indispensables sur un chantier de construction ou de démolition. Le conducteur d’engins professionnel manipule des machines techniques sur chenilles ou sur roues comme une pelleteuse, un bulldozer, une niveleuse et bien d’autres encore.

Ces engins préparent le terrain sur lequel un nouveau bâtiment doit être construit. Ils sont indispensables pour creuser, déplacer la terre, les pierres ou encore les gravats d’une démolition. Souvent confronté à des surprises, il doit être capable de réparer rapidement sa machine si elle est défectueuse. Continuons cette fiche métier de conducteur d’engins 🙂

En fonction de l’ampleur du chantier à réaliser, l’expert de la conduite se voit confier une ou plusieurs machines. Sur les gros chantiers, plusieurs conducteurs sont présents en même temps pour aller plus vite mais cela est possible seulement si le taille et l’état du terrain permettent l’intervention d’engins de plusieurs tonnes et mètres de long en simultané.

Les missions principales d’un conducteur d’engins TP

Aux commandes d’un bulldozer, d’une pelleteuse ou de tout autres gros engins de chantier, le conducteur d’engins TP a pour mission de déplacer des charges lourdes, réaliser des tranchées dans le sol, déblayer les déchets, niveler les sols ou encore creuser. Tout dépend de la machine que tu as entre les mains 😉 Tes missions peuvent être très variées si tu maîtrises la conduite de différents engins, notamment sur les petits chantiers où il faut passer d’une machine à l’autre en fonction de l’état d’avancement du projet.

C’est aussi à toi d’assurer l’entretien de ta machine et d’effectuer les petites réparations qui sont dans tes cordes. En cas de panne, tu dois être capable d’expliquer le problème à un mécanicien TP pour qu’il intervienne rapidement et trouve une solution.

==> Découvrez le témoignage exclusif d’une conductrice d’engins de 23 ans seulement !

Quelles compétences et qualités pour devenir conducteur d’engins ?

Pour conduire des engins de chantier, en dehors des compétences techniques que tu as acquises au fur et à mesure de ton cursus scolaire, tu dois posséder des qualités humaines précises.

À commencer par la prudence et la précision ! Tu as entre les mains des engins de chantier imposants, lourds et dangereux. Il est donc de ta responsabilité de faire preuve de sang-froid et d’avoir les bons réflexes. En cas de faux pas, les dégâts matériels et humains peuvent être importants, d’où l’importance de maîtriser son engin et de connaître les risques. Bien évidemment, avant de te mettre au volant, tu prends connaissance des plans que tu sais parfaitement interpréter puis tu inspectes le terrain sur lequel tu interviens.

Physiquement, tu dois également être capable de tenir le coup, quelles que soient les conditions météorologiques. Et oui, le conducteur d’engins travaille par tous les temps, dans un environnement bruyant et poussiéreux, ce qui ne facilite pas la réalisation de ses missions. Il arrive souvent que tu interviennes en côte ou en pente, ton sens de l’équilibre doit être particulièrement développé donc.

Enfin, tu travailles en équipe, avec d’autres professionnels des travaux publics et du bâtiment. Ensemble, vous partagez le même objectif : réaliser un chantier conforme à la demande du client et dans les délais fixés par le chef de chantier.

À travers cette fiche métier de conducteur d’engins, notre objectif est simple : ne rien te cacher sur ce métier difficile physiquement mais particulièrement passionnant !

Quelles formations suivre pour devenir conducteur d'engins ?

Pour exercer le métier de conducteur d’engins, plusieurs formations allant du CAP au bac+3 sont accessibles.

Niveau CAP

  • CAP conducteur d’engins de travaux publics et carrières
  • CAP maintenance des matériels, option matériels de construction et de manutention
  • CAP TP conducteur d’engins de travaux publics

Niveau Bac

  • Brevet professionnel conducteur d’engins : travaux publics et carrières,
  • Bac pro Travaux publics
  • Bac pro maintenance des matériels, option travaux publics et manutention

Niveau BTS (bac+2)

  • BTS Travaux publics

Niveau Bachelor (bac+3)

  • BUT Génie civil construction durable

En fonction de la machine que tu souhaites piloter, sache que tu devras obtenir un certificat CACES (certificat d’aptitude à la conduite en sécurité), tout comme un cariste professionnel. Pour cela, renseigne-toi auprès de ton école ou de l’entreprise qui t’emploie pour te le faire financer.

Quel que soit le cursus que tu choisis de suivre, l’important est d’acquérir les compétences nécessaires pour exercer le métier de conducteur d’engins. Entre cours théoriques et cours pratiques, à toi de tout donner pour décrocher ton diplôme et entrer sur le marché du travail rapidement !

Comme dans toute profession manuelle et technique, l’idéal est de suivre une formation en alternance. Cela te permet d’entrer rapidement dans le monde de l’entreprise et d’apprendre aux côtés de conducteurs d’engins professionnels ayant déjà plusieurs années d’expérience. Mise aussi sur tes stages d’études pour acquérir des compétences et enrichir ton CV.

Salaire de conducteur d’engins au cours de ta carrière

Le montant de ta rémunération dépend du niveau d’études que tu possèdes et des responsabilités qui te sont attribuées. En règle générale, un conducteur d’engins en début de carrière perçoit un salaire légèrement supérieur au SMIC (1 600 euros brut). A cela il est important d’ajouter les primes de repas, de transport ou encore de pénibilité. Ce n’est pas négligeable sur la fiche de paie !

Après avoir fait tes preuves, ton salaire augmente au fur et à mesure de ta carrière. Une fois que tu possèdes plus de 10 ans d’expérience, il est fort possible que tu perçoives 2 500 euros net par mois, un revenu confortable et bien mérité, non ?! Ah cette fiche métier de conducteur d’engins est vraiment top ! 😉

Quelles possibilités d’évolution pour un conducteur d’engins ?

Après plusieurs années aux manettes des engins de chantier, il n’est pas rare d’avoir envie de voir autre chose, sans pour autant changer de secteur d’activité et d’entreprise. Dans ce cas-là, tu peux briguer un poste de responsable d’équipe. Tu dois endosser des responsabilités managériales, c’est à toi de t’assurer que les chantiers se déroulent dans les meilleures conditions et dans les délais impartis. Tu peux également devenir chef de chantier.

Au début de ta carrière, tu te fais la main sur les engins de chantier que tu as déjà conduit au cours de ta formation. Progressivement, en fonction de tes aptitudes et de tes envies, tu peux demander à prendre le volant d’engins plus techniques comme une grue ou un bulldozer, histoire de changer un peu.

Bon à savoir : ton employeur peut t’inscrire à des formations de quelques jours pour que tu puisses apprendre à piloter un nouvel engin avant de revenir sur les chantiers. C’est une belle opportunité pour évoluer et diversifier tes compétences.

Entreprises qui recrutent des conducteurs d’engins TP

Où que vous soyez en France, il suffit de se promener dans les rues de la ville ou en campagne pour constater l’ampleur des chantiers de construction et leur nombre impressionnant. Sur chacun d’entre eux, les professionnels des travaux publics interviennent pour préparer le terrain avant que de nombreux professionnels du second-œuvre et du gros-œuvre prennent le relai. De jour comme de nuit, parfois même les jours fériés et les week-end, qu’il pleuve ou qu’il neige, tu dois répondre présent pour exercer ton métier et tenir les délais.

Cette fiche métier de conducteur d’engins de chantier te prouve donc que c’est un professionnel très recherché par les TPE, PME et grandes entreprises spécialisées dans le BTP. Sans lui, pas de terrassement ni de fondation, pourtant indispensables pour assurer la construction d’un bâtiment ou l’aménagement d’une route.

Plus tu seras motivé et bon dans ton métier de conducteur d’engins TP, plus tu auras de nombreuses opportunités professionnelles à saisir en CDI, CDD et intérim dans les travaux publics ! Plus ton profil est rare, plus tu es en position de force pour négocier un bon salaire et des conditions de travail qui te conviennent.

Autres métiers du domaine des travaux publics

Les métiers similaires

Retour haut de page