Opérateur régleur

fiche métier opérateur régleur

« Régleur », en voilà un drôle de nom pour un métier, tu ne trouves pas ? Si on laisse aller notre imagination, tout est possible… Un régleur est-il chargé de mesurer des choses avec une règle ? S’agit-il plutôt d’un technicien sur les plateaux de cinéma ? Rien de tout ça ! C’est un professionnel dont la mission principale consiste à régler des machines de fabrication au sein des entreprises industrielles. Rassure-toi, la fiche métier d’opérateur régleur est là pour répondre à toutes tes questions 😉

Inscription intérimaire

infographie operateur regleur

Description du métier d’opérateur régleur

Que l’on parle d’opérateur régleur ou de régleur, il s’agit dans les deux cas d’un métier technique qui consiste à régler les machines de production et de fabrication disponibles dans l’entreprise. Son rôle est indispensable pour que les pièces réalisées soient conformes au cahier des charges. Il suffit d’un mauvais réglage et c’est la catastrophe ! Mais qu’entend-on concrètement par « réglage » ? Il s’agit d’appliquer les paramètres, contrôler les outils, régler les cadences, poser les moules selon le cahier des charges, les plans et dessins industriels qui lui sont confiés.

Les machines sur lesquelles l’opérateur régleur intervient sont majoritairement pilotées à partir de commandes numériques. Il est donc primordial de savoir les programmer correctement pour qu’elles produisent les pièces attendues.

Enfin, le régleur est constamment à l’affut des machines et en cas de panne, il doit rapidement analyser le problème et trouver une solution pour limiter au maximum l’arrêt des machines. Pour assurer une optimisation de l’utilisation des machines, le régleur travaille en collaboration directe avec des opérateurs, des conducteurs de machines et des responsables d’îlot.

En devenant opérateur régleur, tu rejoins l’ensemble des collaborateurs qui travaillent sur la chaîne de fabrication. Mieux que ça même, tu es le garant du bon fonctionnement de la chaîne de fabrication, sacrée responsabilité 😉 !

L’opérateur régleur et les différents types de machines

En fonction des pièces à fabriquer, l’opérateur régleur intervient sur le réglage de différentes machines électroniques ou mécaniques dont voici une liste non-exhaustive :

  • Tour
  • Fraiseuse
  • Décolleteuse
  • Perceuse
  • Taraudeuse

Les pièces fabriquées dépendent du domaine d’expertise de ton entreprise. Elles varient d’un secteur à l’autre et les machines aussi donc. C’est d’ailleurs ce qui fait la richesse de ce métier d’opérateur régleur et qui plaît tant à celles et ceux qui font le choix de faire carrière !

Quelles études pour devenir opérateur régleur ?

Plusieurs diplômes peuvent te permettre de te former au métier d’opérateur régleur, à commencer par un CAP conducteur d’installation de production ou d’un BEP maintenance des systèmes mécaniques automatisés.

Il existe également des diplômes de niveau supérieur :

  • Bac pro Fonderie
  • Bac pro Maintenance des systèmes mécaniques automatisés
  • Bac pro Maintenance des équipements industriels
  • BTS Maintenance des systèmes option systèmes de production (bac+2)
  • BTS Conception des processus de réalisation de produits (bac+2)
  • BTS Europlastics et composites option conception outillage ou option pilotage et optimisation de la production (bac+2)
  • DUT génie industriel (bac+2)

Compétences et qualités requises pour devenir opérateur régleur

Comme pour tout métier, il est indispensable de posséder des compétences techniques et des qualités humaines. Laisse-nous te les présenter et à toi de déterminer si tu coches toutes les cases 😉

Faire le choix de devenir opérateur régleur n’est pas une décision à prendre à la légère. C’est un métier qui exige une rigueur et une attention sans faille car en cas d’erreur de réglage, c’est toute la chaîne de fabrication qui est à l’arrêt. Mais ce n’est pas tout ! Ton sens de l’organisation, ta réactivité, ton habilité et ta minutie feront de toi un régleur compétent et apprécié de tous (rien que ça !). Enfin, tu disposes d’une grande autonomie et dois être capable d’endosser les responsabilités qui te sont confiées.

Tu dois également faire preuve d’une faculté à t’adapter aux nouvelles technologies et techniques de travail. Bien que tu aies suivi une formation au cours de tes études, tu dois constamment être à l’écoute des nouveautés pour améliorer tes méthodes de travail.

Concernant les compétences professionnelles, la maîtrise des langages de programmation sur commande numérique est obligatoire, tout comme la lecture de plans et de dessins industriels.

Salaire d’un opérateur régleur professionnel

En début de carrière, un opérateur régleur sortant des études perçoit un salaire moyen d’environ 1 800 euros brut par mois, soit 1 400 euros net. Si tu préfères parler en taux horaire, cela équivaut à 13 euros brut.

Après avoir acquis des années d’expérience, un opérateur régleur expérimenté peut toucher un salaire de 2 700 euros brut, soit 30 000 euros à l’année. À ce salaire fixe, des primes peuvent être appliquées comme un 13ème voire 14ème mois, une prime d’intéressement ou de participation.

En fin de carrière, si tu occupes toujours le poste d’opérateur régleur, ta rémunération mensuelle peut atteindre voire dépasser les 3 000 euros brut par mois.

À savoir : il n’existe pas de grille de salaire pour les opérateurs régleurs, c’est donc aux entreprises de déterminer les salaires qu’elles sont prêtes à verser aux salariés exerçant ce métier technique.

Perspectives d’évolution pour un opérateur régleur

Les domaines industriels étant très variés, il est possible d’exercer le métier d’opérateur régleur dans différentes entreprises. Cela te permet de découvrir des domaines très variés et de ne pas tomber dans une routine. Les missions qui te sont confiées peuvent également être légèrement différentes d’une société à l’autre mais le cœur de métier est identique.

Après plusieurs années d’expérience, tu peux devenir technicien d’atelier ou agent de maîtrise. En fonction de tes diplômes (bac+2), les postes de responsable d’îlot, de chef d’équipe, de conducteur de ligne, de contrôleur qualité ou encore de technicien de maintenance peuvent t’être proposés.

Où exercer le métier d’opérateur régleur ?

L’opérateur régleur professionnel travaille dans le domaine industriel. Il peut alors exercer sa profession dans l’automobile, la mécanique, l’armement, l’agroalimentaire, la chimie ou encore la plasturgie. En France, les opportunités en CDI, CDD et intérim sont nombreuses pour les opérateurs régleurs, qu’ils soient jeunes diplômés ou salariés expérimentés.

Tu l’auras donc compris à travers cette fiche métier d’opérateur régleur, en choisissant d’exercer cette profession, tu ne risques pas de t’ennuyer dans ta vie pro !

Autres métiers du domaine de l’industrie :

Retour haut de page