Tourneur fraiseur CN

fiche métier tourneur fraiseur cn

Tu n’as jamais entendu parler de ce métier du domaine de l’industrie ? Son nom t’intrigue ? Tu as bien fait de venir visiter cette fiche métier de tourneur fraiseur CN ! Pour toi, nous avons recensé toutes les informations importantes à connaître sur cette profession particulièrement recherchée par les employeurs de l’aéronautique, de l’armement, de l’automobile et bien d’autres encore. Prêt à découvrir un nouveau métier polyvalent et passionnant ? Ça tourne !

Inscription intérimaire

infographie tourneur fraiseur cn

Description du métier de tourneur fraiseur CN

Un tourneur fraiseur est un ouvrier dont la mission principale consiste à usiner et produire des pièces à l’aide de deux machines : un tour et une fraiseuse (d’où le nom du métier donc). 

Dans un premier temps, ce professionnel étudie les plans de fabrication mis à sa disposition. Il règle et positionne la pièce sur la machine, vérifie les cotes et configure le programme via le pupitre de commandes numériques. Ensuite, c’est la machine qui travaille ! Enfin presque puisque le tourneur fraiseur doit toujours veiller à son bon fonctionnement. Une fois la pièce terminée, il doit s’assurer qu’elle est conforme à la commande. Il remplit ensuite des fiches de renseignements pour indiquer les caractéristiques des différentes pièces. Cela permet d’assurer une traçabilité des pièces en cas de besoin.

Les pièces créées dans l’atelier du tourneur fraiseur peuvent être destinées à des avions, des bateaux, des machines électroniques, des unités industrielles… Tout dépend de la spécialisation de l’entreprise et de ses clients.

Aujourd’hui, la majorité des tours et fraiseuses sont automatisés. On parle alors de machine à commandes numériques, d’où l’abréviation “CN”. Il peut arriver que le tourneur fraiseur doive alors contrôler plusieurs machines simultanément pendant des heures, tout en assurant la maintenance si besoin.

Un pro du tour et de la fraiseuse doit être capable de travailler sur des machines manuelles et automatisées car d’une entreprise à l’autre, le matériel mis à sa disposition peut changer. Dans les TPE et PME, l’achat de machines à CN est un investissement important.

À savoir : les conditions de travail sont particulièrement éprouvantes. Il faut être capable de rester debout toute la journée et de supporter le bruit des machines. Il n’est pas rare que les tourneurs fraiseurs travaillent la nuit, selon le système des trois-huit. C’est un rythme de travail particulier auquel il faut s’habituer et qui peut avoir des impacts sur ta vie personnelle. Dans cette fiche métier de tourneur fraiseur, nous ne te cachons rien !

Pourquoi parle-t-on de tourneur fraiseur ?

En règle générale, ce professionnel de l’industrie utilise les deux machines pour réaliser les tâches qui lui sont confiées. Sur le tour, l’outil se déplace sur la pièce pour enlever de la matière tandis que sur la fraiseuse, la machine tourne et avance sur la pièce pour y faire des rainures ou percer des trous. Pour parler du métier, tu peux également tomber sur les termes génériques d’“usineur” ou “opérateur sur machine-outil » qui sont utilisés comme des synonymes de tourneur fraiseur.

Quelles études pour devenir tourneur fraiseur CN ?

Pour exercer ce métier, plusieurs diplômes sont accessibles dès le BEP. Pour toi, nous avons listé les principaux cursus qui te permettent de te former au métier de tourneur fraiseur sur CN, toujours très recherché par les employeurs.

En démarrant avec un BEP métiers de la production mécanique informatisée, tu mets déjà un premier pied dans le milieu. C’est l’occasion de voir si le domaine te plaît vraiment. Ensuite, tu peux poursuivre avec un CAP armurerie ou conduite de systèmes industriels. Pour percevoir un salaire plus important et évoluer au cours de ta carrière, nous te conseillons de poursuivre avec un Bac pro étude et définition de produits industriels, Bac pro productique mécanique, Bac pro technicien d’usinage ou encore Bac pro pilotage de système de production automatisée. Enfin, tu peux continuer jusqu’à l’obtention d’un BTS conception des processus de réalisation de produit (bac+2).

En fonction de l’entreprise que tu rejoins et des missions qui te sont confiées, un ou plusieurs CACES peuvent être exigés. Mais rassure-toi, tu peux les passer après avoir été embauché en suivant une formation courte.

Quel que soit le cursus que tu décides de suivre pour devenir tourneur fraiseur sur CN, nous te conseillons d’opter pour une formation en alternance. C’est un excellent moyen d’apprendre le métier de façon concrète, tout en appliquant ce que tu apprends à l’école. Avec un peu de chance et si tu le souhaites, tu peux être embauché à la suite de ton alternance dans l’entreprise qui t’accueille et te forme.

Compétences et qualités pour devenir tourneur fraiseur CN

Exercer un métier manuel et technique exige de posséder des compétences et qualités précises. Voyons ensemble quel est le profil idéal d’un tourneur fraiseur CN.

Pour devenir un pro des tours et fraiseuses à commandes numériques, tu dois avant tout connaître sur le bout des doigts les propriétés des matériaux à usiner. Entre les métaux et le bois, les techniques d’usinage sont différentes, c’est à toi de t’adapter. Tu dois savoir utiliser les outils mis à ta disposition en t’assurant toujours de respecter les consignes de sécurité.

Pour réaliser les pièces sans erreurs, tes compétences en calculs, dessins et représentation dans l’espace de volumes sont indispensables.

Enfin, un tourneur fraiseur sur commandes numériques doit faire preuve de rigueur, de méticulosité, de concentration et d’une grande habileté manuelle. Il doit savoir utiliser des logiciels de fabrication assistée par ordinateur (FAO) afin de fabriquer les pièces qui lui sont confiées. Sa capacité à déchiffrer et comprendre les plans et dessins industriels fait de lui un professionnel particulièrement recherché. Il possède des compétences uniques qu’il met au service d’une entreprise, de ses clients et prestataires.

Salaire d’un tourneur fraiseur débutant et expérimenté

Il n’existe pas de grille salariale pour les tourneurs fraiseurs professionnels. C’est donc l’employeur qui détermine le montant de la rémunération qu’il souhaite verser à son salarié.

En début de carrière, après avoir suivi des études spécialisées pour devenir tourneur fraiseur, ton salaire avoisine les 2 000 euros brut par mois, soit un taux horaire de 13 euros brut.

Avec plusieurs années d’expérience professionnelle, ta rémunération peut dépasser les 2 500 euros brut mensuels. Bien évidemment, cela est une moyenne et le salaire varie selon différents critères : ton niveau d’études, tes années d’exercice, la taille de l’entreprise qui t’embauche, les responsabilités que tu as. Sache également qu’il s’agit là seulement de ton salaire fixe. Tu peux percevoir des primes d’intéressement, de participation ou des primes exceptionnelles comme un 13ème mois.

Astuce pour gagner plus : en suivant une formation en alternance, tu acquiers déjà des compétences et une expérience professionnelle que tu peux valoriser lors de ta recherche d’emploi. Cela te permet de négocier ton taux horaire à la hausse, n’oublie pas d’en parler !

Perspectives d’évolution pour un tourneur fraiseur sur CN

Au fil des années, après avoir acquis de nouvelles compétences, tu peux devenir technicien méthode ou programmateur régleur. Si le cœur t’en dit, un poste de chef d’atelier, chef d’équipe ou de responsable production est également envisageable avec tes bagages.

L’avantage du métier de tourneur fraiseur c’est sa polyvalence. Tu peux donc exercer le même métier mais dans des industries spécialisées très différentes. Nul doute que ton profil technique aura du succès auprès des employeurs !

Les entreprises qui recrutent des tourneurs fraiseurs CN

De nombreuses sociétés industrielles recrutent des tourneurs fraiseurs sur commandes numériques, notamment dans les domaines de l’automobile, l’armement, l’aéronautique, le naval, le ferroviaire, la mécanique ou encore l’électronique.

Les tourneurs fraiseurs sont extrêmement recherchés pour leurs compétences techniques et précises, même s’ils sont débutants. Les offres d’emploi en CDI, CDD ou intérim sont nombreuses, dans toutes les régions de France. Si tu choisis d’exercer ce métier polyvalent, tu es assuré de décrocher un poste en sortant de tes études. Et ça, c’est une très bonne nouvelle !

Autres métiers du domaine de l’industrie

Retour haut de page